-- -- -- / -- -- --
Sports

Berraf continue d’entretenir le suspense concernant sa candidature

Berraf continue d’entretenir le suspense concernant sa candidature

Le président du Comité olympique et sportif algérien (COA), Mustapha Berraf continue d’entretenir le suspense concernant son intention, ou non, de briguer un nouveau mandat à la tête du COA, à désormais six mois de l’Assemblée générale élective de cette instance, prévue le 29 avril 2017. »

Les anciens, aux côtés desquels j’ai beaucoup appris m’ont conseillé de travailler comme si j’allais rester en poste pour toujours.

En même temps, ils m’ont demandé de garder à l’esprit le fait que, pour une raison ou une autre, je pouvais aussi partir le même jour, et c’est de cette façon que je continue de procéder », a déclaré Berraf dimanche au Forum du journal « Al Mihouar », tenu à la Maison de la presse Tahar-Djaout (Alger).

Quelques semaines avant les Olympiades 2016, disputées du 5 au 21 août à Rio de Janeiro (Brésil), Berraf a eu quelques problèmes de santé qui l’ont physiquement amoindri, et c’est essentiellement par rapport à cette situation que le doute a plané concernant son intention, ou non, de postuler à sa propre succession à la fin du mois d’avril prochain.

Berraf a insisté cependant sur le fait que « le COA continuera d’exister, avec ou sans » lui, et que le programme de préparation des importantes échéances inscrites au menu de 2017 et 2018, comme les Jeux méditerranéens à Tarragone (Espagne) et les Jeux de la solidarité islamique en Azerbaïdjan, « sera également respecté » à la lettre.

Le président du COA a entretenu le suspense encore plus concernant son intention de postuler pour un autre mandat, en rappelant « que tous les membres de l’Assemblée générale du COA, qui remplissent les conditions nécessaires, peuvent se porter candidats » à la présidence de l’instance.

Il dit qu’il a « toujours été favorable à une concurrence loyale ». L’Assemblée élective du 29 avril 2017 sera précédée de l’Assemblée générale ordinaire (AGO), qui elle est programmée le 15 du même mois.

Le COA ne compte plus s’immiscer dans la préparation des athlètes d’élite 

Le Comité olympique et sportif algérien « ne compte plus s’immiscer dans la préparation des athlètes d’élite » en prévision des importantes échéances internationales à venir, comme ce fut le cas lors des Olympiades de 2016 au Brésil, une tâche qui relèvera désormais des différentes fédérations, a affirmé dimanche à Alger le président du COA, Mustapha Berraf.

« Le COA s’était impliqué dans la préparation des dernières olympiades, car les différentes fédérations ne disposaient pas de suffisamment de fonds pour assurer une bonne préparation à leurs athlètes, alors que ces derniers exigeaient une aide financière dans l’immédiat pour respecter leur programme de préparation.

Le COA a donc considéré qu’il était de son devoir d’intervenir, pour mettre toutes les chances du côté des athlètes algériens », a expliqué Berraf au Forum du journal « Al Mihouar », tenu à la Maison de la presse Tahar-Djaout (Alger).

Constatant cependant que cette implication directe du COA pendant la préparation des JO-2016 n’a pas eu que du bon, puisqu’elle a généré quelques relations conflictuelles avec certains athlètes, le président Berraf a annoncé qu’à l’avenir « cette tâche relèvera des différentes fédérations ».

Deux compétitions sont inscrites au programme de l’Algérie pour 2017, à savoir les 4es Jeux de la solidarité islamique qui auront lieu du 12 au 22 mai à Baku (Azerbaïdjan) ainsi que les 18es Jeux Méditerranéens, prévus du 30 juin au 10 juillet à Tarragone (Espagne).

En 2018, l’Algérie sera engagée dans trois autres compétitions internationales, à savoir les 23es Jeux olympiques d’hiver (9-25 février à Pyeongchang, Corée du Sud), les Jeux africains de la jeunesse (juillet 2018 à Alger) et les 3es Jeux olympiques de la jeunesse, prévus en août de la même année à Buenos Aires (Argentine).

Infrastructures : l’Académie olympique sera inaugurée le 11 décembre

L’inauguration de l’Académie olympique algérienne, initialement prévue le 20 décembre prochain, a été finalement avancée au 11 du même mois, pour coïncider avec la commémoration du 56e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960. La date du 11 décembre 1960 revêt une très grande importance à Belouizdad et Sidi M’hamed.

Etant donné que l’Académie olympique est située juste en face de la salle Harcha, nous avons cru bon de l’inaugurer ce jour-là », a expliqué le président du Comité olympique et sportif algérien, Mustapha Berraf .Cette nouvelle Académie olympique, donnant sur la rue Larbi-Zekkal (Sidi M’hamed) a été réalisée par une entreprise turque. Elle se dresse sur l’emplacement d’une ancienne bâtisse coloniale, d’une superficie de 450 m².

Le bâtiment comporte sept niveaux. Le rez-de-chaussée et le premier étage seront réservés au musée olympique, alors que le 2e étage renferme les bureaux de l’Académie olympique. Les quatre autres niveaux, quant à eux, sont réservés à l’hôtel, doté de 28 chambres (24 doubles et 4 triples).

La wilaya d’Alger a contribué financièrement à la réalisation de ce projet », a indiqué Berraf, ajoutant que le COA procèdera également à l’ouverture d’un siège régional à Oran, qui sera affecté au comité d’organisation des Jeux Méditerranéens de 2021. »

Le siège régional d’Oran sera inauguré le 29 octobre courant », a encore précisé le président du COA. Outre l’Académie olympique et le siège régional d’Oran, le COA procèdera à l’inauguration d’un autre siège régional à Alger et qui sera affecté au comité d’organisation des Jeux africains de la jeunesse 2018.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email