-- -- -- / -- -- --
Nationale

Benyounès, Khomri et Nouri quittent le gouvernement

Benyounès, Khomri et Nouri quittent le gouvernement

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé jeudi à un remaniement partiel du gouvernement, conformément aux dispositions de l’article 79 de la Constitution, a appris l’APS auprès de la présidence de la République.

« Conformément aux dispositions de l’article 79 de la Constitution, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, ministre de la Défense nationale, après consultation du Premier ministre, a pris aujourd’hui un décret présidentiel portant remaniement partiel du gouvernement », a indiqué la même source. « Sont nommés ministres : BakhtiBelaïb, ministre du Commerce, Sid-Ahmed Ferroukhi, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche et El Hadi Ould Ali, ministre de la Jeunesse et des sports », précise-t-on.

Comme le supputait déjà le Jeune Indépendant il y a quelques jours, le ministre du Commerce Amara Benyounès a été débarqué sans ménagement de son poste jeudi dernier par le président Bouteflika lors d’un remaniement partiel. Il a été remplacé par un ministre du secteur,BelaidBakhti. Pourtant, le président du MPA qui a soutenu mordicus la 4ecandidature de Bouteflika, fut l’un des rares ministres du gouvernement Sellal à s’opposer frontalement aux islamistes quant ils l’ont attaqué via des médias audiovisuels et certains titres de la presse écrite pour sa décision de réguler le marché des vins et boissons alcoolisées.

Le désormais ex-ministre du Commerce n’a reçu aucun soutien de son Premier ministre Abdelmalek Sellal, lequel a gelé cette décision sur ordre du président Bouteflika. Son combat contre les importateurs véreux et la maffia des conteneurs a eu raison de lui. En effet, Benyounès promettait de s’attaquer aux importateurs frauduleux, il a même menacé de publier la liste de tous les importateurs. Mercredi dernier lors du dernier Conseil des ministres, il donnait pourtant l’impression d’être serein et assuré de passer des vacances tranquilles.
Amara Benyounès a réussi là où tous ses prédécesseurs ont échoué, c’est-à-dire passer la redoutable épreuve du ramadhan sans encombres. Prix accessibles, disponibilité des produits, et régularité dans la distribution des fruits et légumes. 

Autre nouveauté dans ce remaniement ministériel, le départ de Khomri de la Jeunesse et des Sports et son remplacement par un ancien activiste du MCB, Ould Ali Hadi, directeur de la culture àTizi-Ouzou. Abdelkader Khomri n’assume plus depuis des mois les charges du MJS, géré par un intérimaire, à cause de sa maladie. Il est en effet hospitalisé en France depuis plus de deux mois.

Pour ce qui est du jumelage des ministères de la Pêche et de l’Agriculture, qui revient à Ferroukhi, le choix n’a visiblement rien de politique mais semble obéir à un souci d’austérité budgétaire. Deux ministres débarqués ont été nommés à la tête des wilayas de Boumerdès et de Tipasa. Kadi, ministre de l’Agriculture, prendra désormais la tête de la wilaya de Tipasa et Mme Yamina Zerhouni les commandes de la wilaya de Boumerdès.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email