-- -- -- / -- -- --
Nationale

Benmessaoud propose sa feuille de route

Benmessaoud propose sa feuille de route

Améliorer la qualité des services proposés par les établissements hôteliers. Telle est la recommandation du ministre du Tourisme, Abdelkader Benmessaoud, exprimée hier lors de son passage à la radio nationale.

En effet, le ministre estime qu’il est primordial de perfectionner ces prestations de service qui doivent répondre aux besoins des clients, qui sont de plus en plus exigeants. Cela à travers la formation ainsi que par une bonne gestion confiée aux spécialistes en la matière. « J’ai donné instruction pour que plus de 3 000 cadres des établissements publics soient formés dans l’immédiat », a-t-il précisé. Pour ce qui est de la gestion des infrastructures hôtelières, Benmessaoud propose des partenariats étrangers afin de bénéficier de leur savoir-faire en la matière.

L’achèvement des travaux de restauration des hôtels, qui ont trop duré et coûté très cher à la caisse de l’Etat, a été aussi souligné par l’intervenant qui a dit que : « l’opération a commencé en 2011 ; il faut respecter les délais, et aucun retard dans la réception de ces projets ne sera toléré »..

Concernant la saison estivale 2018, l’invité du Forum de la radio la promet meilleure que les précédentes faisant entre autres, état de la réception de 60 nouveaux établissements hôteliers qui vont venir renforcer les capacités d’accueil avec 5 000 lits supplémentaires. Il a mis en avant le potentiel de l’Algérie qui peut faire d’elle une destination de rêve pour des milliers de touristes étrangers. Le ministre estime qu’il est pour un premier temps essentiel de promouvoir le tourisme local, en incitant les jeunes algériens à aller à la découverte de leur pays qui recèle des merveilles. Benmessaoud a en outre souligné l’importance que ce secteur peut jouer dans la diversification de l’économie nationale. « Le temps est venu pour faire du secteur un acteur incontournable de l’économie nationale », a-t-il dit, en soulignant sa grande capacité dans la création d’emplois et de richesses.

Interrogé sur le prix des vacances en Algérie, qui est souvent jugé excessif, Benmessaoud répond que « c’est tout à fait normal de voir les prix à la hausse durant la haute saison des congés ». Il a toutefois souligné le rôle régulateur de l’Etat en imposant la proposition des tarifs promotionnels après la haute saison atteignant 50%. Cette démarche permettra à la classe moyenne de la société de profiter des congés à un moindre coût. S’agissant de ces millions d’ Algériens qui choisissent d’autres destinations a que leur pays, le ministre dit que ça ne pose aucun problème, « l’algérien a le droit de voyager partout dans le monde, chose qui lui permettra de se frotter à d’autres cultures », a-t-il expliqué.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email