-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béni-Slimane : Les crues meurtrières de 2021 hantent les esprits 

Béni-Slimane : Les crues meurtrières de 2021 hantent les esprits 

Il y a un an, des pluies diluviennes s’étaient abattues sur la région de Béni-Slimane (70 km à l’est du chef-lieu de wilaya) durant la journée du 3 mai 2021, en plein mois de Ramadan, causant la perte de plusieurs vies humaines et des dégâts matériels importants des suites des débordements de l’oued traversant le centre-ville.

Même si depuis cette date la ville s’est relevée de cet épisode dramatique, il n’en demeure pas moins que son souvenir continue de hanter les mémoires des habitants de cette zone, craignant, à chaque ondée, de revivre le même cauchemar que celui vécu une année plus tôt, en dépit des travaux de protection de la ville qui ont été réalisés depuis cette date fatidique.

En effet, il n’aura fallu que quelques minutes pour que des trombes d’eau tombent du ciel inondent des quartiers entiers, piégeant les habitants dans leurs logements, provoquant des crues des oueds, dont l’oued Boukerra qui traverse la ville, causant la mort de 4 personnes dont une fillette de 13 ans, endommageant des dizaines de véhicules, détruisant d’importantes quantités de produits et marchandises stockés dans les locaux commerciaux…

Pour effacer les stigmates de la catastrophe et mener les travaux de protection de la ville contre les crues, une équipe composée d’experts a été dépêchée sur place par le ministère des travaux publics et le ministère des ressources en eau à l’effet de procéder à l’étude et la réalisation des travaux d’aménagement de l’oued Boukerra.   

Des travaux de curage ont été menés par l’Office national d’assainissement (ONA) qui a été chargé d’élaborer une étude précise sur l’écoulement (avant et aval) de l’oued, alors que l’étude de traçabilité et les corrections palliatives relatives aux débordements et aux crues a été réalisée par l’équipe d’experts.

Plus de 100 milliards de cts ont été mobilisés pour la réalisation des opérations d’aménagement de la ville avait annoncé le wali de Médéa qui a érigé un poste de commandement sur place pour superviser les travaux de déblaiement et les travaux de construction d’une ceinture de protection de la ville contre les crues. 

Dans ce cadre, des travaux de surélévation des murs de drainage des eaux de l’oued Boukraa, le curage de l’écoulement de l’oued Alim situé près de la cité des 159 logements du périmètre urbain de la ville de Béni-Slimane ont également été réalisés.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email