-- -- -- / -- -- --
Nationale

Benghebrit : «Un enseignement de qualité passe par la formation continue des enseignants»

Benghebrit : «Un enseignement  de qualité passe par la formation continue des enseignants»

« Il est très intéressant d’assurer une formation continue aux enseignants pour parvenir à dispenser un enseignement de qualité aux élèves particulièrement ceux du primaire et du collège afin d’élever le niveau de l’enseignement en Algérie au diapason des pays développés » c’est ce qu’a fait savoir, hier, à Alger la ministre de l’Education nationale, Mme Nadia Bengehbrit.

De plus la même responsable chargée du secteur a souligné en marge de la clôture de l’examen final de la promotion des professeurs de l’enseignement moyen PMM et des maitres des écoles primaires que ceux qui n’obtiendraient pas cet examen auront la possibilité de le repasser à partir de janvier prochain avec une session de rattrapage de 3 mois, précisant que cette formation n’était pas une « corvée » mais plutôt pour le bien des enseignants et des élèves .

Dans la même optique, Bengehbrit a réitéré l’importance sur l’amélioration du contenu de la formation et sur l’accompagnement des nouveaux enseignants. « De grandes opérations sont engagées à tous les niveaux, notamment en ce qui concerne un seul manuel pour la première année », a-t-elle souligné.

La ministre a rappelé, dans ce contexte, l’importance de la refonte du système pédagogique et la professionnalisation comme piliers principaux de la réforme du secteur de l’Éducation. En outre, Mme Benghebrit a ajouté qu’il restait 4 000 enseignants qui ne se sont pas inscrits au concours de promotion, précisant qu’ils ont la possibilité jusqu’à 2015 pour le faire, sinon ils perdraient la possibilité d’avoir un grade supérieur.

« Vous avez fait preuve de responsabilité et de sens de la rigueur en acceptant de vous soumettre à cette formation pour avoir un grade supérieur », s’est-elle félicitée. La première responsable du secteur avait déjà appelé les enseignants à apporter leurs contributions à la mise en œuvre de la stratégie de professionnalisation par la formation inscrite dans le programme du secteur comme priorité. « La concrétisation de ce levier important de notre politique éducative passe par des dispositifs de formation continue opérationnels.

De la sorte, nous pourrons répondre à cette nécessité : former des enseignants de qualité » a-t-elle dit. Par ailleurs, la ministre a dit que quelque 46.000 PEM et 24.000 MEP ont passé cet examen de promotion, entamé vendredi dernier à l’échelle nationale pour avoir une promotion à un grade supérieur. Ajoutant que 101 000 enseignants avaient déjà bénéficié d’une promotion en 2012. Cet examen entre dans le cadre de la mise à niveau des enseignants du primaire et du collège pour avoir le niveau universitaire, afin d’avoir l’équivalent d’une licence.

Ces derniers avaient suivi une formation d’une année à l’Université de la formation continue (UFC) pour concourir à cet examen, a précisé le directeur de la formation au ministère de l’Education nationale. Pour Mme Benghebrit, la formation constitue un droit inaliénable, mais aussi un devoir qu’impose le sens élevé de la responsabilité des enseignants. Cette exigence de formation est une obligation a-t-elle souligné.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email