-- -- -- / -- -- --
Nationale

Benghebrit tente de donner un nouveau souffle au secteur

Benghebrit tente de donner un nouveau souffle au secteur

C’est cet après-demain que devraient débuter les assises nationales de l’éducation qui s’étaleront sur deux jours afin d’évaluer la mise en œuvre de la réforme de l’école, pour ensuite remettre sur les rails le secteur de l’Education et aller vers une école de qualité.

Exposant, hier, les grands axes de sa conférence nationale sur l’évaluation de la mise en œuvre de la réforme de l’école qui aura lieu les 25 et 26 juillet en cours, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit a insisté encore une fois sur la nécessité de l’application de la charte d’éthique et de déontologie « dans les plus brefs délais » afin d’assurer la stabilité du secteur et favoriser l’émergence d’une école de qualité. Mme Benghebrit a précisé que cette charte visait à assurer un climat favorable à la construction d’un processus durable pour la stabilité du secteur. Dans ce cadre, elle a annoncé la tenue de rencontres intensives avec les syndicats du secteur les 24, 25 et 26 août prochain, et ce dans le cadre du dialogue visant à aboutir à la signature de cette charte. « Depuis que nous avons proposé cette charte, il n y’a eu aucun écho de la part des syndicats », a-t-elle déploré. Et de poursuivre : « Nous avons prouvé notre disponibilité et notre engagement à résoudre les problèmes du secteur, mais il reste l’autre partie de la stabilité qui en sont les syndicats ».

Mme Benghebrit a tenu à assurer que tous les composants sont réunis afin d’aller vers cette école de qualité. Par ailleurs, et concernant la rencontre nationale, Mme Benghebrit a indiqué qu’elle sera l’occasion d’évaluer la mise en œuvre de la réforme de l’école, pour ensuite remettre sur les rails le secteur de l’Education. S’inscrivant dans le cadre de l’approfondissement du processus de la réforme du système éducatif entamé en 2003, les assises de cette année « ne sont guère une remise en cause de la réforme, mais surtout un approfondissement qui nous permettra d’acquérir les solutions possibles à plusieurs problématiques dont souffre le secteur », a-t-elle indiqué.

Cette rencontre, a-t-elle dit, se veut la convergence de trois dynamiques. Il s’agit notamment de celle entamée l’année écoulée par l’évaluation à mi-parcours du cycle obligatoire, finalisé par la tenue d’une conférence nationale les 20 et 21 juillet 2014. Il concerne également celle lancé cette année portant sur l’évaluation du cycle secondaire général et technologique, et enfin celle centrée sur le redéploiement du système éducatif à partir d’indicateurs de qualité. Ce dernier, selon elle, est porté par les trois leviers de la réforme, à savoir la réfonte pédagogique, la gouvernance et la professionnalisation des personnels par la formation. Nouria Benghebrit estime que le système éducatif, ainsi que ses acteurs les plus impliqués dans la réforme ont atteint la masse critique en mesure d’ouvrir un large débat. Pour se faire, la ministre de l’Education a fait appel à des experts professionnels tunisiens, sénégaliens et français. Des séances plénières et une dizaine d’ateliers de débats et de réflexions sur les leviers de la réforme et ses modalités scientifiques, pédagogiques, et managériales seront au programme. Cette conférence nationale se veut également l’expression d’une volonté de transparence sur les dispositifs mis en place et les performances pour lesquels ils ont été élaborés. La ministre fera savoir dans ce sens, que « cette rencontre formalisera ce que le système éducatif national a capitalisé comme acquis depuis l’indépendance et sa capacité actuelle de se projeter jusqu’aux années 2030 à l’effet d’engager l’école algérienne de manière résolue, le passage à la qualité ». 

Des responsables pédagogiques et administratifs, enseignants, enseignants chercheurs, organisations syndicales et associatives, des élus et des représentants institutionnels en rapport avec les actions de l’institution scolaire prendront part à cette rencontre. Evoquant le problème de la lourdeur du cartable, Mme Benghebrit a annonce qu’un appel d’offres sera lancé fin juillet concernant l’édition et l’impression du livre unique pour les élèves de la première année primaire et ceux de la première année moyenne.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email