-- -- -- / -- -- --
Nationale

Benghebrit rassure :«Pas d’austérité pour l’Education»

Benghebrit rassure :«Pas d’austérité pour l’Education»

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a affirmé jeudi à Alger qu’ « aucune mesure d’austérité n’est prévue dans le secteur de l’Education, dont le caractère social sera préservé par l’Etat « au cours de la prochaine année scolaire.

Mme Benghebrit s’adressait à la presse, en marge de la cérémonie de clôture de la session de printemps du Conseil de la nation, en réponse à une question sur l’application ou non de mesures d’austérité dans le secteur lors de la prochaine année scolaire.

« Le caractère social du secteur de l’Education ne connaîtra aucun changement et l’Etat continuera à aider ceux qui rencontrent des difficultés sociales », a assuré la ministre. Concernant les propositions de suppression des épreuves de langue amazighe et d’éducation islamique au baccalauréat, Mme Benghebrit a indiqué que le débat sur la réforme de l’examen du baccalauréat « se fait en toute liberté et dans la transparence ».

Après avoir rappelé que le dialogue et le débat étaient devenus une « tradition « dans le secteur de l’Education, la ministre a souligné que « le débat autour de la réforme du baccalauréat doit être de haut niveau « , estimant que « de nombreux paramètres sont à prendre en compte à la lumière de ce qui s’est passé au cours de cette année scolaire et qui nous impose de nous adapter aux changements survenus dans la société et dans l’école ».

Les propositions portant sur la réforme de l’examen du baccalauréat ont été évoquées mardi 19 juillet par la ministre de l’Education. « Elles seront prochainement soumises au gouvernement « , a-t-elle indiqué à l’APS.

« Nous allons bientôt remettre au Premier ministre la synthèse consacrée à la réforme des épreuves du baccalauréat, élaborée après la tenue de l’atelier national et les réunions entre les représentants du ministère et les partenaires sociaux », a-t-elle déclaré en marge d’une cérémonie organisée en l’honneur des lauréats du baccalauréat (session 2016). Et d’ajouter : « Nous avons constaté l’existence de plusieurs hypothèses ayant requis l’unanimité auprès des participants.

La commission mixte, composée de représentants du ministère de l’Education nationale et de partenaires sociaux, avait tenu récemment la 6e et dernière réunion concernant la réforme des épreuves du bac.

Celle-ci a été sanctionnée par une série de propositions dont la suppression des épreuves de l’éducation islamique. Il s’agit, entre autres, de la réduction du nombre de jours de l’examen de 5 à 3 avec deux matières par jour.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email