-- -- -- / -- -- --
Nationale

Benghebrit plaide pour une analyse critique

Benghebrit plaide pour une analyse critique

Le niveau de l’enseignement en Algérie ne peut s’améliorer sans la mise à niveau des fonctionnaires de l’éducation nationale et des enseignants. La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a plaidé, dans ce contexte, pour une analyse critique des formations organisées par le secteur cette année.

La ministre a soutenu qu’il était temps de faire une analyse critique de la situation loin des complaisances, car il s’agit, selon elle, de générations d’élèves et de l’avenir de l’école algérienne.

« Je constate que les résultats sont en deçà des attentes et que le rendement n’est pas à la hauteur des efforts consentis par l’Etat, en dépit des nombreuses opérations de formation organisées par le secteur cette année et en dépit de vos efforts et des ressources financières accordées par l’Etat », a déclaré Mme Benghebrit en s’adressant aux directeurs d’instituts, lors de la réunion de coordination des directeurs des instituts nationaux de formation des fonctionnaires du secteur de l’Education nationale.

Tout en rappelant l’importance de la formation qu’assurent les 12 instituts nationaux de formation des fonctionnaires du secteur de l’Education nationale, le ministre a fait savoir que « tous les fonctionnaires sont concernés par la formation, à savoir les nouveaux enseignants, ceux qui sont en poste et ceux qui ont été promus. « Nous devons jouer notre rôle en matière de formation, à travers l’élaboration d’un plan de travail clair et une approche pédagogique », a ajouté Mme Benghebrit.

Commençant, selon elle, par l’exploitation des textes définissant les missions de chaque fonctionnaire d’encadrement et de mise en œuvre. « Des textes qui doivent servir de référence pour la formation à tous les niveaux », a souligné la ministre.

L’amélioration de la formation vise particulièrement à assurer le progrès de l’école algérienne, a précisé la ministre, appelant à asseoir une véritable coordination au sein de l’établissement, à assurer un climat idoine et à encourager les élèves. L’actualisation des programmes de formation s’impose au regard des avancées enregistrées à travers le monde, a souligné Mme Benghebrit.

Le secteur de l’éducation nationale organisera, à la fin de juin, un atelier de travail au profit des directeurs des instituts, ces derniers étant « la base de l’amélioration des approches pédagogiques ».
Plus de 142 000 fonctionnaires du secteur de l’éducation nationale à travers le territoire national bénéficient d’une formation durant cette année. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email