-- -- -- / -- -- --
Nationale

Benghebrit met en garde contre les annulations des examens

Benghebrit met en garde contre les annulations des examens

La ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghebrit, a mis en garde les directeurs de l’éducation nationale à travers le territoire national contre l’annulation des compositions du deuxième trimestre, insistant sur la programmation de ces dernières, ne serait-ce que par étape.
En revanche, le ministère de l’Education nationale a fait état de près de 9 000 élèves des cycles moyen et secondaire qui n’ont pas passé les compositions à cause des marches contre le 5ème mandat. Il est à signaler que plusieurs établissements scolaires à travers le territoire national n’ont pas encore passé les compositions du 2ème trimestre.
Ces dernières ont débuté le 3 mars et devaient prendre fin le 7 mars pour les cycles moyen et secondaire, et du 10 au 14 mars 2019 pour le cycle primaire. Les examens du troisième trimestre débuteront le 9 juin 2019 pour le cycle primaire et à partir du 26 mai 2019 pour le moyen et le secondaire.
En effet, depuis le début du mouvement populaire et l’adhésion des étudiants et des élèves aux marches pacifiques qui se tiennent quasi quotidiennement, la ministre de l’Education nationale a multiplié les rencontres avec ses directeurs exécutifs. Des rencontres en visioconférences se font au quotidien afin de suivre de plus près la situation dans les écoles, notamment après l’appel lancé par six syndicats du secteur, regroupés dans l’Intersyndicale, à une grève nationale le 13 mars.
Il convient de rappeler que la ministre a apporté récemment un démenti formel aux informations relayées par certains médias, selon lesquelles les directeurs des établissements scolaires devaient mettre un 0 à l’élève qui ne se présente pas à l’examen. « Aucune directive n’a été transmise aux directeurs de l’éducation, contrairement à ce qui a été affirmé dans certains médias », avait-elle affirmé dans un communiqué publié sur sa page Facebook. Et d’ajouter que « les responsables du secteur, de par leurs fonctions, savent très bien ce qu’ils doivent faire dans l’exercice de leurs fonctions pédagogiques dans le cadre du respect des textes réglementaires en vigueur ».
Par ailleurs, une correspondance a été adressée, au mois de janvier, par les services du ministère de l’Éducation nationale, via son secrétaire général, aux directeurs de l’éducation des wilayas ainsi qu’aux inspecteurs et aux chefs d’établissement concernés, stipulant que les élèves du primaire et du CEM feront objet d’un seul devoir par trimestre, au lieu de deux. Il faut dire que cette nouvelle mesure d’organiser un seul devoir au lieu de deux sera certainement bien accueillie aussi bien par les élèves que leurs parents eu égard au fait que nos chérubins vont suivre les cours avec plus de sérénité, sans la pression due aux évaluations rapprochées.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email