-- -- -- / -- -- --
Nationale

Benghebrit invite les syndicats au dialogue

Benghebrit invite les syndicats au dialogue

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, réunira au courant de cette semaine l’Intersyndicale de l’éducation en vue d’examiner ensemble leurs revendications socioprofessionnelles.
L’annonce a été faite ce lund 2 avril par la ministre qui tente à chaque fois de désamorcer la crise qui menace l’éducation nationale. En effet, Nouria Benghebrit tentera, à travers cette rencontre, de trouver une issue satisfaisante pour les deux parties à même d’en finir avec la situation de crise et le climat de tension qui prévalent au sein du secteur. Notons que cette réunion intervient suite au préavis de grève cyclique de deux jours prévu à compter du 9 avril par l’intersyndicale, qui regroupe en son sein cinq syndicats autonomes (CELA, SATEF, SNAPEST, SNTE, UNPEF).

lire aussi : BENGHABRIT-CNAPESTE : CONCERTATION SUR DES DOSSIERS EN SUSPENS

Cette rencontre s’inscrit, faut-il le souligner, dans la poursuite du travail des commissions œuvrant sur les dossiers suivants : « les statuts, la fixation des quotas pédagogiques à la promotion et les œuvres sociales ». Il sera question également d’« examiner l’enrichissement des projets de résolutions relatives aux différents conseils au niveau des établissements de l’éducation, dans le cadre d’une commission mixte, et la constitution d’un groupe de travail chargé de proposer des thèmes de formation au profit des syndicalistes en coopération avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale ». Cette réunion, faut-il le souligner, intervient suite à celle du 24 mars dernier qui était consacrée aux revendications soulevées par les représentants des travailleurs du secteur et ayant fait l’objet de mouvements de protestation dans le secteur. En outre, le porte-parole du Conseil des enseignants des lycées d’Algérie (CELA) a fait savoir que « l’intersyndicale de l’éducation, regroupant cinq syndicats du secteur, se réunira le 4 avril pour évaluer la situation des lieux et prendre les décisions qui s’imposent ». Il estime que « les syndicats du secteur (CELA, SATEF, SNAPEST, SNTE, UNPEF) sont contraints de recourir à la pression dans le cas où la tutelle ne daigne pas prendre en charge leurs revendications ».

Lire aussi:  Le Cnapeste annonce une grève cyclique à partir du 9 avril

Il y a lieu de rappeler que ces formations syndicales ont décidé de reprendre la protestation afin de dénoncer « la dégradation du pouvoir d’achat qui a affecté directement les travailleurs, ainsi que les atteintes aux libertés syndicales et l’absence d’une véritable prise en charge des dossiers et des inquiétudes soulevées ». A rappeler que l’Intersyndicale réclame
« l’amendement du décret exécutif 12/240 portant statut particulier des personnels de l’éducation nationale, l’adoption d’un régime indemnitaire incitatif ainsi que la révision de la grille salariale en fonction de l’inflation ». Les syndicats de l’éducation demandent également la révision de la loi fondamentale du secteur de l’éducation, l’attachement aux revendications soulevées dans le cadre de l’Intersyndicale de la fonction publique. Ils réclament aussi
« l’application immédiate de la décision présidentielle de revalorisation des diplômes DEUA et licences, la création d’un nombre suffisant de postes pour tous les grades et l’augmentation de la rémunération des heures supplémentaires, ainsi que l’amélioration de la situation socioprofessionnelle des corps communs et ouvriers professionnels en procédant à l’annulation de l’article 87 bis ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email