-- -- -- / -- -- --
Nationale

Benflis et Tebboune douchés, Zeroual en mode rumeur

Benflis et Tebboune douchés, Zeroual en mode rumeur

Les deux sérieux candidats à la présidentielle du 12 décembre prochain, Ali Benflis et Abdelmadjid Tebboune, qui ont tous deux satisfait aux conditions exigées par le régime électoral (collecte des 50 000 signatures de formulaires entre autres) vont déposer leurs dossiers de candidature samedi prochain pour le premier, et vendredi pour le second. Azzedine Mihoubi, le SG par intérim du RND, a déposé hier son dossier de candidature. Sept (7) postulants au scrutin ont pris des rendez-vous pour le dépôt de leurs dossiers de candidature auprès de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), a annoncé son chargé de la communication, Ali Draà. Pour l’heure, quelques candidats sont assurés de récolter les 50 000 signatures exigées : Abdelmadjid Tebboune, Belaïd Abdelaziz, Azzeddine Mihoubi et Ali Benflis. Ils bénéficient tous d’un appareil politique rôdé et d’une équipe en mesure d’assurer la campagne électorale.

Abdelkader Bengrina, (Mouvement El-Bina) dépose cet après-midi son dossier de candidature. Belkacem Sahli, de l’ANR, lui, déposera son dossier samedi. Sur les sept candidats assurés d’être présents à cette course présidentielle, seul Ali Benflis et à un degré moindre Abdelaziz Belaid (une seule fois) possèdent l’expertise nécessaire au vu de leurs deux expériences en 2004 et 2014. Mais déjà il est victime d’une tentative de décrédibilisation. Une délicate affaire empoisonne actuellement le candidat Ali Benflis, le président de Talaiet el Hourryet, qui n’avait pas besoin de ça, lui qui se prépare à entrer dans la course à la présidentielle du 12 décembre prochain.

Un enregistrement sonore qui lui est attribué circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, dans lequel il s’attaque violemment à la personne du vice-ministre de la Défense nationale, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah. Son parti a dû même publier mardi dernier un démenti dans lequel il dénonce cette manipulation en indiquant ensuite que cet enregistrement est en fait un « montage » fabriqué de toutes pièces et réalisé à partir de son dernier entretien à la Radio M. Son parti, Talaiet el Hourryet, soupçonne un concurrent sérieux qui serait derrière ce fake news.

Abdelmadjid Tebboune fait lui face, depuis quelques jours également, à de multiples rumeurs de son retrait de la course. La dernière en date remonte à quelques jours à peine. Mohamed Lagab, le responsable de la communication du candidat Abdelmadjid Tebboune, a été obligé de démentir cette information, expliquant qu’il s’agit de rumeur « pour porter atteinte à la crédibilité de notre candidat ». Mohamed Lagab a ajouté que la rumeur du retrait de Tebboune « est colportée par des personnes déstabilisées » par la candidature de l’ancien Premier ministre : « On doit être franc avec l’opinion publique, il y a des personnes qui perçoivent de l’argent de la part de la Issaba financière et politique pour chercher à plomber la candidature de Abdelmadjid Tebboune », dit-il. Puis d’attaquer certains candidats avec cette obsession d’attaquer injustement Tebboune, faisant référence à cette surprenante attaque de Benflis.

Mais Tebboune part avec un sérieux handicap à travers l’emprisonnement de son fils, impliqué dans l’affaire des 710 kg d’héroïne. Enfin, le nom de l’ancien Président Liamine Zeroual est revenu cette semaine. Il aurait été approché à nouveau afin qu’il se présente à l’élection présidentielle. Il aurait été vu à Alger ces derniers jours, ce qui a encore alimenté les rumeurs de sa possible entrée en course. Liamine Zeroual ne semble pas pressé de participer au sauvetage de la prochaine élection présidentielle. Une autre hypothèse circule, qui donnerait le report de cette élection et la conduite sous sa direction d’une période de transition, la plus courte possible. Rumeur ou fake news ? Wait and see.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email