Benbouzid réitère son appel à la vaccination – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Benbouzid réitère son appel à la vaccination

Benbouzid réitère son appel à la vaccination

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a réitéré son appel à se faire vacciner pour faire face à une éventuelle 4e vague de la pandémie de Covid-19, soulignant ses craintes de se retrouver face à une urgence dans le processus de vaccination.

Après plusieurs semaines d’accalmie et de stabilité, le nombre de cas de contamination au Covid-19 a dépassé le seuil des 100 cas positifs. Le bilan des dernières 24 heures a fait état de 110 nouvelles contaminations contre 91 nouveaux cas jeudi et 79 mercredi. Cette tendance haussière alertent les spécialistes et les autorités concernées quant à une éventuelle quatrième vague, qui risque d’être meurtrière.

Le ministre de la Santé, qui s’exprimait vendredi à la radio algérienne, a renouvelé son appel aux Algériens à aller se faire vacciner afin de permettre au pays de faire face efficacement à une éventuelle quatrième vague de l’épidémie. M. Benbouzid a exprimé son regret devant le faible taux concernant la vaccination pendant cette période d’accalmie, notant que les centres de vaccination recevaient pendant la période de pointe de propagation du virus plus de 260 000 personnes par jour. «Ces derniers jours, les centres de vaccination ont enregistré une faible affluence des citoyens vu le recul des nouveaux cas», a-t-il fait remarquer, exhortant les citoyens à «faire preuve de vigilance en respectant les mesures préventives et sanitaires». 

Si le nombre quotidien de vaccination avait continué au même rythme, a-t-il ajouté, plus de 70% des citoyens auraient été vaccinés. Dans ce même contexte, le premier responsable du secteur de la santé a rappelé que l’Algérien dispose d’un stock de 13,5 millions de doses de vaccin, outre la production nationale du vaccin, considérant que cela est suffisant pour une bonne prise en charge de toutes les catégories. Il a cependant averti que cette quantité risque de ne plus être utilisable en cas de non-consommation.

Le ministre a également exprimé sa crainte, en tant que responsable et spécialiste, de se retrouver dans un état d’extrême urgence concernant la vaccination au cas où le taux d’infection par le virus venait à augmenter. Outre le fait que la vaccination est un devoir national, le ministre de la Santé et de la Population a estimé que le processus de vaccination était un «indicateur significatif des progrès en cours dans le pays», rappelant que l’Etat «parie sur la sensibilisation du citoyen algérien» et sa prise de conscience de la gravité de la situation sanitaire au niveau mondial.

Le ministre a, dans ce sens, précisé que tous les moyens médicaux sont disponibles pour la vaccination des citoyens dans les meilleures conditions, rappelant les opérations de sensibilisation et les caravanes de solidarité organisées à l’effet de renforcer la prise en charge sanitaire, notamment au profit des habitants des régions isolées, outre la mobilisation de plusieurs espaces et autres structures publiques. Il convient de rappeler qu’à ce jour, 10,7 millions d’Algériens ont été vaccinés contre la Covid-19, dont 4,7 millions ont reçu les deux doses nécessaires pour atteindre l’immunité totale et 6 millions ont reçu une seule dose. Parmi ces derniers, certains ont renoncé à prendre leur deuxième dose.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email