-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Benbouzid au Jeune Indépendant : «Des tests ciblés sont appliqués»

Benbouzid au Jeune Indépendant : «Des tests ciblés sont appliqués»

La situation sanitaire en Algérie est stable et le bilan quotidien est en tendance baissière, grâce au travail du personnel médical et aux efforts de tous les secteurs dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19. C’est ce qu’a déclaré au Jeune Indépendant, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid.

Interrogé par Le Jeune Indépendant sur le dernier rapport de l’INSP (institut national de santé publique) faisant état d’une sensible baisse de l’utilisation de tests PCR, le premier responsable du secteur a rapporté que son département a maintenu la même moyenne concernant les tests PCR, pertinents que les tests n’ont pas baissé par contre les centres de dépistage ont quant à eux augmentés dans le cadre du renforcement des mesures de lutte contre la pandémie ordonnées par le chef de l’Etat.

L’Institut national de la santé publique (INSP) a révélé que depuis le 18 mai, l’utilisation des tests de dépistage PCR dans le diagnostic des cas positifs à la COVID-19 est en chute libre donnant lieu à une pénurie. De nombreux citoyens se plaignent de ne pas pouvoir effectuer de tests PCR y compris chez les laboratoires privés bien qu’ils soient mobilisés d’un ordre des médecins.
Pour Benbouzid, il s’agit d’un constat qui ne tient pas en compte la nouvelle cartographie sanitaire induite par les mesures prises sur le plan clinique pour la prise en charge des personnes atteintes par la pandémie.

«On fait autant de test PCR ou plus, il y a actuellement plus de centres de prélèvement et d’analyse, ce qui explique la diminution du nombre de test dans certaines wilayas», a expliqué le professeur Benbouzid en marge de la rencontre nationale consacrée aux financements des start-up sous l’égide du président Abdelmadjid Tebboune.

D’après le ministre, tester massivement n’a pas d’intérêt, car la tendance actuelle vise à effectuer des tests ciblés, sur avis du médecin traitant.

«Les tests sont ciblés, on ne teste maintenant que les personnes présentant des symptômes et impérativement les sujets contacts», a précisé le ministre.

Pr Benbouzid a aussi fait savoir que le nombre de décès, qu’il a qualifié de stable jusqu’à l’heure, est l’élément crucial dans le suivi de la situation. «Le plus important est que les malades ne décèdent pas», a-t-il souligné.

«Les hôpitaux soufflent actuellement avec moins de 2500 lits qui sont occupés dans les hôpitaux contre 12.556 lits il y’a moins de deux mois de cela», a fait remarquer le ministre.

Quant à la reprise des activités de l’hôpital de jour, Pr Benbouzid a fait savoir que la reprise se fait graduellement selon les capacités des services et l’évolution de la situation épidémique, tout en gardant la même vigilance vis-à-vis de la Covid-19.

Le ministre de la santé a estimé que le système de «la santé a été mal traité pendant longtemps», et le moment est propice pour lui rendre son mérite.

Et de poursuivre que la situation sanitaire dépend de la discipline des citoyens. Pour éviter une dégradation de la situation, il a recommandé la rigueur dans l’application des mesures d’hygiène, de la distanciation physique et de la protection, qui a besoin de la solution pour endiguer l’épidémie.

Le ministre a enfin assuré que la situation sanitaire du pays s’améliore mais qu’il est nécessaire de maintenir la vigilance.

                                                                                                                                                                            

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email