-- -- -- / -- -- --
Nationale

BEM : des sujets abordables

BEM : des sujets abordables


Dimanche ont débuté les épreuves du brevet de l’enseignement moyen (BEM) pour 631 395 candidats. Les futurs lycéens, qui ont composé dans les épreuves d’arabe et de physique, ont quitté les centres d’examen soulagés et contents d’avoir répondu à des sujets faciles. Ce ludni, place aux épreuves de maths, d’anglais et d’histoire-géo.
Après les épreuves de cinquième année, place à un autre examen décisif pour les élèves de la quatrième année moyenne. Ces derniers ont affronté, hier, les premières épreuves qui leur ouvrira les portes du cycle secondaire. A la sortie du lycée El-Idrissi, à la place du 1er-Mai, les candidats étaient plutôt sereins. « Je suis arrivée au centre d’examen très tôt. Je ne voulais pas prendre le risque d’arriver en retard pour éviter toute sanction », a indiqué Aya. Concernant les sujets d’examen de langue arabe et de physique, notre interlocutrice a exprimé son satisfecit. « Je suis plutôt bonne élève. D’habitude j’obtiens de bonnes notes. Pour moi, les sujets des deux épreuves de la matinée étaient faciles. Je n’ai pas eu de mal a répondre aux questions », a-t-elle expliqué. Ce n’est pas le cas d’Amine, qui dit être un peu stressé. « A vrai dire, je ne sais pas si j’ai bien travaillé ou non. C’est vrai que les sujets semblaient être à ma portée, mais à un moment donné, j’ai douté et je me suis embrouillé les pinceaux », nous a-t-il confié. L’aventure se poursuit aujourd’hui pour les candidats qui doivent se pencher le matin sur les sujets de maths et d’anglais, et dans l’après-midi sur ceux d’histoire-géographie. Pour le troisième et dernier jour de l’examen, les candidats composeront dans les matières de sciences naturelles et de français. Le candidat doit obtenir une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20 pour être admisautomatiquement. Les candidats recalés seront jugés sur la base de la moyenne obtenue au BEM additionnée à la moyenne annuelle de contrôle continu divisée par deux. Le taux de réussite au BEM l’année dernière était de 56,88 %. Cette année, les résultats seront connus le 1er juillet prochain. Pour rappel, pas moins de 631 395 élèves sont concernés par les examens de la session 2019, soit une hausse de 5,25 % par rapport à l’année écoulée, qui avait enregistré 595 865 candidats, selon les données du ministère de l’Education nationale. Le coup d’envoi officiel des épreuves a été donné à Constantine par le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed. Ce dernier est revenu sur l’importance des moyens mobilisés par l’Etat pour permettre un meilleur déroulement des examens de fin d’année scolaire. Le ministre a également relevé que l’année scolaire 2018-2019 s’est déroulée dans la sérénité, avec une « régression » du mouvement des grèves, permettant ainsi l’achèvement des programmes scolaires à travers les différents établissements scolaires du pays. L’ouverture des centres de déroulement a été prévue à 7h30, tandis que l’entrée des candidats s’est faite à 8 h, sachant que tout retardataire a la possibilité d’accéder au centre d’examen entre 8 h et 8h30, avec inscription de son nom sur le registre réservé aux retardataires. Mais au-delà de cette heure (8h30), l’accès au centre a été « formellement interdit ». Des dispositions ont été prévues pour empêcher la publication des sujets via les réseaux sociaux. Elles sont également applicables lors des épreuves de l’après-midi qui débuteront à 15 h, alors que l’ouverture des centres d’examen est prévue à 14h30.
Lynda Louifi

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email