-- -- -- / -- -- --
Nationale

Belmokhtar aurait été tué en Libye

Belmokhtar aurait été tué en Libye

Le tristement celebre chef de la phalange terroriste, “les signataires par le sang” affiliée à Al Qaida dans le Maghreb Islamique (AQMI) Mokhtar Belmokhtar aurait été tué dans une frappe américaine dans la ville d’Ajdabya dans l’Est de la Libye. C’est ce qu’a annoncé mercredi soir le gouvernement provisoire libyen (officiellement reconnu) dans un communiqué.

“Ce raid aérien américain qui a visé Belmokhtar et ses acolytes ont été menés suite à des concertations avec le gouvernement libyen”, a indiqué le communiqué du gouvernement libyen basé à Tobrouk (Est de la Libye).
“Cette opération est le fruit du soutien international auquel a appelé le gouvernement libyen dans sa lutte contre le terrorisme, une menace qui constitue une hantise pour la communauté internationale principalement les pays de la région”, a précisé le communiqué du cabinet dirigé par Abdellah Theni. Le gouvernement a appelé à davantage de concertation et des coordination dans la lutte contre les groupes terroristes notamment “l’État islamique” qui a pris le contrôle de la ville de Syrte et qui menace Murata et se dirige vers la base militaire de Jafra dans le sud.
Belmokhtar avait été donné à plusieurs fois pour mort dans des operations sécuritaires au Tchad, au Niger et au Mali mais à chaque fois sa mort a été dementia notamment par les autorités Françaises. L’annonce de la mort de Belmokhtar est intervenue à la veille de la visite à Alger du président francais Francois Hollande qui a prévu d’évoquer, entre autres sujets avec ses hôtes algériens, la situation en Libye et la lutte contre le terrorisme dont la menace Daech.
L’armée américaine a bien confirmé que Mokhtar Belmokhtar avait été la cible d’une frappe menée par plusieurs avions F-15E dans la nuit du samedi à dimanche, mais est restée prudente quant à son sort, expliquant vouloir attendre les résultats d’autopsie ou l’annonce par un site islamique de la mort du terroriste algérien. « Nous évaluons les résultats de l’opération et fournirons des informations supplémentaires quand cela s’avérera approprié », a déclaré le porte-parole du Pentagone, le Colonel Steve Warren, dans un communiqué au sujet de cette opération. Cette opération durant laquelle plusieurs missibles ont été larguées a causé d’importants dégâts dans le lieu où étaient rassemblés Belmokhtar et ses sept adjoints, selon le New York Times.  Ces frappes n’auraient laissé aucune chance aux terroristes.  Sa mort si elle venait à être officiellement confirmée constituerait un immense soulagement tant elle met fin à un terroriste qui écumait la région du Sahel depuis plusieurs années, mais en même temps elle profite au groupe Daech qui se débrasse d’un rival tant il était l’allié d’Ansar Al sharia en Libye. Belmokhtar dit “Khaled Abou Abass” et son groupe étaient derrière l’attaque qui a visé le 16 janvier 2013 le complexe gazier de Tiguentourine à In Amenas. L’attaque s’est soldée par la mort des 32 terroristes qui ont pris en otage des dizaines d’employés étrangers travaillant dans le complexe. 38 otages étrangers et un agent de sécurité algérien ont péri dans l’attaque. En avril dernier, Belmokhtar reconnaissait dans un document de 40 pages publié sur son site Internet sa déroute dans cette attaque face à une puissante armée algérienne qui, selon lui, possède des moyens et des équipements adéquats et une competence superieur. Les pays dont les ressortissants ont été tués dans cette attaque ont lancé des mandats d’arrêt internationaux réclamant la tête de “borgne du desert”. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Norvege et recemment le Japon avaient annoncé qu’ils traqueraient Belmokhtar jusqu’à son arrestation ou son élimination. 

Communiqué du gouvernement provisoire libyen

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email