-- -- -- / -- -- --
Nationale

Belmadi justifie ses choix pour la CAN

Belmadi justifie ses choix pour la CAN


Quarante-huit heures après avoir dévoilé sa liste des 23 joueurs pour la CAN 2019 tant attendue et à quelques heures d’entamer son premier stage en prévision du grand rendez-vous continental prévu en terre égyptienne, le sélectionneur national Djamel Belmadi a tenu la traditionnelle conférence de presse au centre de paresse du centre technique de Sidi Moussa devant un parterre de journalistes. Le coach national s’est montré encore une fois très lucide dans ses propos pour justifier ses choix sur sa liste des 23 joueurs.
Comme il parlera sans détours sur les éléments non retenus et les raisons qui l ‘ont poussé à se passer des services de tel ou tel joueurs considérés comme des joueurs clés dans un passé récent.
Le conférencier s’est d’abord attelé à apporter les raisons ayant poussé le staff technique à porter son dévolu sur le Qatar pour le stage précompétitif. ’’C’est juste pour des raisons liées aux conditions climatiques .Le Qatar c’est comme l’Egypte il fait 40 degrés et il faut bien s’acclimater avec le taux d’humidité qui sévit. Ce n’est pas le cas à Sidi Moussa ou le soir il fait très froid. Aussi notre choix s’est fait pour pouvoir réunir nos deux adversaires (le Burundi et le Mali) en matchs amicaux au même endroit avec l’aide des Qataris. Nous sommes rassurés quant à ce choix d’autant que nous allons profiter des installations d’un centre tout neuf conçu pour le mondial 2022’’ . Après quoi le sélectionneur national a passé à la loupe ses différents choix en commençant d’abord par ceux qui n’ont pas été retenus à commencer par Belfodil .’’ On est allé le voir en Allemagne et il s’est montré très motivé par le rôle important dont il était prédestiné à accomplir ; mais malheureusement il s’est blessé et sa participation à la CAN est devenue compromise. De là on s’est retournée vers Simani qu’on a jamais perdu de vue et qui est un autre style que Bounedjah. Belmadi ajoutera sur Slimani ’’ il a une expérience précieuse même s’il est en manque de compétitivité, depuis le 22 février mais il a quand même joué 25 matchs dont 22 titulaires et 5 buts. J’ai énormément confiance en lui, je sens une cabale contre lui. Personne n’est prophète en son pays et je crois qu’Islam subit cet adage. Les gens oublient vite ce qu’il a fait y’a pas longtemps. Pour Naidji je dirai qu’il n’a aucune expérience internationale même en club.’’
Le coach parlera également de Guedioura pour dire qu’il l’avait déçu face au Benin et qu’il a préféré Chita à sa place puis Victor Lakehal mais ces deux-là sont blessés depuis.’’ L’ex Marseillais parlera de son choix sur Zeffane et pas de Loucif. Pour Ghoulam Belmadi dira ‘’on s’est déplacé à Naples et il m’a fait parvenir le message pour dire qu’il n’est pas près .Il veut profiter de l’intersaison pour revenir la saison prochaine. Pour moi il n’est pas black-listé mais c’est son choix, on verra à l’avenir. Dans ce compartiment défensif le coach s’est montré plus rassurant sur le cas de Tahrat, et Abeid .
A propos de M’bolhi il a laissé entendre qu’il a été très bien pris en charge par Aziz Bouras en France et à Sidi Moussa depuis le 20 Mai. Le cas Andy Delort a été bien évidement évoqué,’’ Il avait une grande envie de nous rejoindre mais son dossier à mis trop de temps. On va retenir sa grande envie de rejoindre la sélection mais il s’est déclaré un peu tard’’. Les cas Taider a été passé en revu aussi .Revenant sur les objectifs concernant cette CAN, Belmadi a été clair’’ Il n’y a aucune ambiguïté dans mon discours. L’ambition c’est gratuit, personne ne peut vous l’interdire et moi je ne me l’interdit pas.Ca aurait été facile pour moi de dire qu’on est en transition. Ca aurait été un discours pour quelqu’un qui veut gagner des mois de contrat mais moi je ne pense pas comme ça’’ avant d’enchaîner ‘’ Le discours que j’entendais jusque-là avant chaque CAN qu’on allait faire de notre mieux, On a jamais gagné de CAN avec ce type de discours. On change juste de discours, On a l’ambition de gagner la Coupe d’Afrique’’. Le coach des Fennecs tout en reconnaissant la difficulté de la mission au Caire laissera clairement entendre’’ Aujourd’hui il n’est plus possible de prendre à la légère une équipe en Afrique, on va préparer le Kenya du mieux possible. Evidemment que je ne garantis rien mais je pense que certains déforment mon discours.
Samir.Dridi

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email