-- -- -- / -- -- --
Nationale

Belkacem Zeghmati : « Vers de nouveaux amendements dans le code pénal »

Belkacem Zeghmati :  « Vers de nouveaux amendements dans le code pénal »

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati a présidé, ce jeudi, la cérémonie d’installation du nouveau président de la Cour de Ouargla, Mohamed Reggad, qui a statué dans des dossiers sensibles tels que Sonatrach 1 et 2.

Le nouveau président de la Cour de Ouargla avait exercé en qualité de président de la 7e puis de la 3e chambres pénales près la Cour d’appel d’Alger et était également chargé de la gestion du tribunal criminel d’Alger de la 2e instance judiciaire.

Mohamed Reggad a été installé dans son nouveau poste en présence des autorités judiciaires, civiles et militaires de la région en remplacement de Menouar Antar qui a statué dans le dossier après cassation du golden boy Abdelmoumene Rafik Khalifa.

Lors de cette cérémonie, le ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati, a affirmé que la justice est appelée à lutter contre la contrebande.

Il a par ailleurs indiqué que “les jugements judiciaires constituent l’empreinte digitale du magistrat”.

Il a en outre plaidé pour la révision du code pénal, notamment les articles relatifs à la mission et aux prérogatives de la police judiciaire. “

Dans le même contexte, il a affirmé que « le rôle de la police judiciaire va s’élargir en introduisant des mécanismes qui lui permettront de mener ses enquêtes comme il se doit, loin des pressions.

Pour lutter efficacement contre la contrebande, « il faut introduire des amendements à certains articles de l’actuel code pénal », a-t-il souligné.

Pour rappel, depuis l’installation de Belkacem Zeghmati à la tête du ministère de la Justice, les choses bougent et pour preuve, les dossiers entassés dans les tiroirs par l’ancien ministre Tayeb Louh et le cercle qui l’entourait sont déterrés et vont être examinés dans les mois à venir. Au lendemain de son installation Zeghmati a déclaré : « Je suis conscient de la lourde mission qui m’attend vu la conjoncture actuelle du pays. Selon mon humble expérience sur le terrain dans le domaine de la gestion judiciaire et de la prise en charge des affaires du justiciable, je peux dire que quelles que soient les difficultés, elles peuvent être surmontées, lorsqu’on est de bonne foi, lorsqu’il y a de l’abnégation et surtout lorsqu’on est convaincu de la mission qui nous incombe ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email