-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaia:Les paramédicaux à nouveau en grève

Béjaia:Les paramédicaux à nouveau en grève

Les paramédicaux affiliés au Syndicat national des paramédicaux (SAP) sont à nouveau en grève depuis depuis ce mardi, et cette fois-ci pour trois jours.
Cette action, annoncée lors de la grève de deux jours de la semaine dernière, a paralysé un bon nombre des établissements de santé de la wilaya, dont ceux du chef-lieu. Ce nouveau mouvement de protestation a été décidé lors de la réunion du 11 janvier et suite à l’échec des négociations menées avec le ministère de tutelle la semaine passée, a-t-on justifié.
Le SAP a dénoncé hier « la fuite en avant de la tutelle et la non-prise en charge des revendications mises en avant, considérant qu’on est toujours au stade des promesses sans lendemain ». Selon M. Zoubir Farhet, secrétaire général de la section syndicale du CHU de Béjaïa, « la grève a été suivie à 80% dans tous les établissements de la santé de la wilaya et du chef-lieu de Béjaïa ». Il a déploré le blocage de la carrière des paramédicaux en général. Il a toutefois indiqué que « le service minimum a été assuré ». Pour rappel, le SAP proteste surtout contre « le refus » de la tutelle de prendre en charge les doléances des paramédicaux, restant « sourde et intransigeante par rapport à nos revendications à chaque rencontre ».
Les revendications du SAP sont liées au déblocage du plan de carrière– le syndicat exige la révision des statuts des ATS, IDE, etc. afin de leur permettre d’évoluer au fil de leur carrière–, l’octroi des primes de qualification, la documentation, l’encadrement et la contagion.
Les paramédicaux dénoncent aussi « les tentatives de remise en cause de la formation par mode LMD, qui est un acquis irréversible et exige un dialogue sérieux et fructueux ».
Notons aussi que les étudiants du département STAPS (techniques éducation physique) sont toujours en grève. Ils réclament, entre autres, le droit au recrutement direct des diplômés dans le secteur de l’éducation nationale, l’ouverture des concours aux diplômés des STAPS au niveau du primaire. Ils dénoncent, par ailleurs, leur marginalisation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email