-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaia:Des postulants aux aides financières du logement Fonal en colère

Béjaia:Des postulants aux aides financières du logement Fonal en colère

Le siège de l’APC de la commune d’Adekar a été fermé ce mardi pour la troisième journée consécutive par des habitants, notamment des postulants aux aides financières entrant dans le cadre du logement FONAL ou rural, dit aussi autoconstruction. Les manifestants ont observé un sit-in devant l’APC afin de revendiquer la révision de la liste des bénéficiaires aux aides financières du programme de logement rural et dénoncer, « l’opacité » caractérisant le choix des bénéficiaires et le déroulement de l’opération. Les postulants au logement rural (FONAL) qui ont tenté, avant-hier, de fermer « pacifiquement » l’APC pour la deuxième journée consécutive en ont été violemment empêchés par les partisans du P/APC.

Les protestataires « interpellent le wali afin de dépêcher une commission sur les lieux en vue d’enquêter sur cette affaire ». « Des altercations ont éclaté et des manifestants ont été brutalisés », selon un communiqué rendu public par le Parti socialiste des travailleurs, (PST), dont nous détenons une copie, qui souligne que cette action est liée à la publication sur les réseaux sociaux d’une liste de bénéficiaires d’aide à l’habitat rural que les services de l’APC aurait élaboré dans une opacité totale ». Le communiqué souligne ensuite que dès la matinée, les manifestants ont été reçus par un comité d’accueil assez belliqueux ». Le PST exprime sa « solidarité et son soutien à l’égard des manifestants et condamne les brutalités et les agressions dont sont victimes les citoyens protestataires.

Des agressions que rien ne peut justifier », lit-on encore dans le communiqué. Les contestataires soulignent avoir saisi le chef de daïra mais ce dernier n’a rien pu faire estimant que le dossier est pris en charge par l’APC. Notons que des dizaines de citoyens venus de Semaoune Ouzellague ont également bloqué le siège de l’APC en particulier ce mardi matin pour protester contre l’incapacité de l’APC et des autorités locales en général à prendre en charge leurs préoccupations liées à l’amélioration de leurs conditions de vie. Les manifestants ont rappellé sur la radio locale avoir maintes fois « saisi » le P/APC, mais « celui-ci a avoué être dans l’incapacité à répondre à leurs revendications du fait du manque de moyens financiers ».

Notons que les manifestants revendiquent, entre autres, de l’eau potable, le revêtement des routes, la relance du projet de raccordement de la commune au gaz naturel, qui est à l’arrêt, et enfin l’alimentation en électricité.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email