-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : Nouvelle marche des universitaires et de la société civile

Béjaïa : Nouvelle marche des universitaires et de la société civile

Des centaines d’étudiants et de citoyens ont manifesté ce mardi pour la 39e fois consécutive dans les rues de la ville de Béjaïa. La procession s’est ébranlée du campus Targa Ouzemour avant d’être ralliée par une grande foule au niveau de la maison de la Culture. Ce renfort est composé des forces du Pacte de l’alternative démocratique comprenant une vingtaine d’organisations dont des formations politiques, des organisations de la société civile, des syndicats autonomes et des collectifs de citoyens.

Les deux processions ont manifesté ensemble jusqu’au Palais de justice où un rassemblement a été observé en soutien aux détenus du mouvement populaire et pour « exiger leur libération et l’arrêt des arrestations arbitraires des manifestants pacifiques ». La communauté universitaire et les forces de l’alternative démocratique, soutenus par des travailleurs de plusieurs secteurs, ont mis en avant, comme d’habitude, une série de revendications dont « l’instauration d’un Etat démocratique et social, la mise en œuvre d’un processus constituant et une transition démocratique… ». Ils ont également manifesté leur opposition ferme à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain. Les manifestants ont brandi les portraits des détenus, des banderoles sur lesquelles étaients transcrits des slogans et des revendications du hirak populaire.

Ils ont arboré aussi le drapeau amazigh et l’emblème national. La foule, qui a amplement grossi au niveau de la maison de la Culture au point de faire dire à certains que c’est un vendredi bis, s’est dirigée vers le palais de justice en dépit du mauvais temps. Le boulevard de la Liberté était noir de monde. La foule n’a pas cessé de scander des slogans hostiles aux tenants du pouvoir, aux candidats et en faveur du changement radical du régime. « Ulac l’vot ulac », « Baâouha el khawana baâouha », « Harrouha ya chouhada harouha », « Libérez les otages libérez les otages, libérez la justice », « Dawla madania », « Ulac l’vot, wallah mandirou », « Dhagui dhi vgayet ulac el marguez akhdhem la campane mathelidh dharguaz », « Ya shab l’kaskrout makenche l’vot », « Ya Ali la pointe l’Algérie wallat », makenche intikhabat maâ el issabates ». La foule a scandé aussi des slogans en faveur de la démocratie et sa ferme intention de l’arracher par le combat : « djazaïar horra démocratia », « Siyada chaâbia marhala intikalia », « Noukni nenad astrouhem astrouhem », « H’na ouled Amirouche marche-arrière man oualouche », « Anedou anedou allema yeghli udhavu, enidhal enidhal hetta yeskout enidham », « RND, FLN houkouma berlamane yetnahaw gaâ ». Par ailleurs, une grève générale et un rassemblement ont eu lieu hier à Tichy. Des centaines de manifestants se sont rassemblés devant le siège de la daïra. Ils ont dénoncé l’usage de balles en caoutchouc contre les manifestants lors du rassemblement tenu lundi dernier sur le même lieu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email