-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Béjaïa : Montée fulgurante de la pathologie

Béjaïa : Montée fulgurante de la pathologie

Les premières journées du « dépistage et prise en charge thérapeutique des cancers colorectaux » ont eu lieu au campus d’Aboudaou de l’Université de Béjaïa. Une rencontre scientifique qui a été organisée par la Société algérienne d’oncologie, en collaboration avec la faculté de médecine et le C.H.U de Béjaïa.

Y ont pris part à ce colloque plusieurs professeurs, praticiens spécialistes, étudiants et médecins privés issus de plusieurs régions du pays.

Dans sa communication, le Pr K. Bouzid chef de service d’oncologie médicale au CPMC (Centre Pièrre et Marie Curie) Alger souligne : qu’« en vingt ans, l’incidence du cancer colorectal s’est multipliée par quatre en Algérie ». Il, a ajouté qu’avec une incidence de 25 par 100 000 habitants, ce type de cancer du rectum et du colon en Algérie est classé deuxième après le cancer des poumons chez l’homme et deuxième après le cancer du sein chez la femme ». Il ajoute qu’« entre 1994 et 2003, il a été recensé 2 749 cas atteints du cancer colorectal dans les différents services de chirurgie ».

Le professeur reviendra sur les raisons de la multiplication de cette pathologie dont le retard dans le diagnostic, la banalisation des symptômes, l’automédication et les diagnostics de facilité lorsqu’il s’agit d’hémorroïdes, de colite et du syndrome du côlon irritable, des examens inappropriés, le manque de rigueur ainsi que les prescriptions faciles de traitement médicamenteux.

Il y a aussi, dit-il, l’absence de moyens, l’accès difficile et contraignant aux soins, la mauvaise coordination dans les parcours de soins du fait du cloisonnement corporatiste.

Des facteurs qui favorisent la hausse de l’incidence de cette maladie. Ce dernier n’a pas manqué de proposer une solution par l’élaboration d’un programme d’information sur les changements nutritionnels et leurs conséquences, et propose aussi d’orienter le dépistage individuel sur les familles à risque comme pour certaines pathologies.

Il a souligné aussi que Béjaïa et Laghouat seront prises comme wilayas pilotes pour tenter de comprendre beaucoup plus l’évolution de cette pathologie et bien évidemment comment la circonscrire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email