-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : Mobilisation estudiantine contre le vote

Béjaïa : Mobilisation estudiantine contre le vote

Une importante mobilisation et une grande détermination a marqué la 38e manifestation de la communauté universitaire de la wilaya de Béjaïa (étudiants, enseignants et travailleurs). La marche d’hier a été caractérisée, encore une fois, par l’appui des Forces du pacte de l’alternative démocratique composées de plusieurs formations politiques de la mouvance démocratique, d’associations et d’organisations de la société civile et de syndicats autonomes. La procession s’est ébranlée du campus Targa Ouzemour jusqu’au Palais de justice en passant par le siège de la wilaya, la placette Saïd-Mekbel et le siège de wilaya de l’Autorité nationale indépendante des élections.

Les étudiants et les Forces de l’alternative démocratique ont réaffirmé leur attachement au changement démocratique à travers un processus transitionnel, dénonçant la condamnation des porteurs de drapeau amazigh et des détenus d‘opinion. Ils n’ont pas cessé de scander des slogans en faveur de la libération des détenus, contre le scrutin du 12 décembre prochain et des slogans hostiles aux tenants du pouvoir et au régime en général et son personnel, et en faveur d’un Etat démocratique et social. Les étudiants dénoncent aussi la corruption, le bradage des richesses nationales et l’allégeance du régime aux puissances étrangères. La foule a pénétré dans la cour du bloc administratif avant d’observer un rassemblement en bas de l’immeuble où siège l’Autorité indépendante d’organisation des élections, dénonçant le prochain scrutin à travers des slogans anti-élections. « Had el aâm makenche intikhabat », « Ulac l’vot ulac », “Makenche intikhabet ye l’issbate”.

Les manifestants ont scandé aussi des slogans dénonçant les dérives du système : « Ya Ali Amar bled fedanger », « ehkemnagh el issabates f’ken tamurt lefrança », « el yed felyed n’djibou el istiklal », « Makenche marche-arrière edoula fourrière, nekemlou fiha la bataille d’Alger », « Dawla madania machi askaria », « Had el hirak wadjeb watani iskate », « iskat el intikhabat wadjeb watani », « Had el aâm ulac l’vot », « Système dégage », “Pouvoir assassin », « Silmia silmia, Béjaïa hadharia », « Anwa wigui dhimazighen ». Devant le Palais de justice les manifestants scandaient : « Libérez les otages », « Libérez la justice « Ye shab el kaskrout ulac l’vot », « Baâouha el khawana baâouha », « Djazaïr Horra démocratia », « el istiqlal ». Il convient de signaler que de nombreux membres de la société civile ne cessent de renforcer les rangs des manifestants à Béjaïa

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email