-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : Marche pour la libération des détenus du mouvement

Béjaïa : Marche pour la libération des détenus du mouvement

Plusieurs centaines de personnes ont marché ce mercredi à Seddouk pour exprimer leur soutien et leur solidarité avec les détenus du Hirak populaire arrêtés lors des manifestations à Alger. Les manifestants, qui ont marché depuis le siège de l’APC jusqu’au siège de la daïra avant de sillonner les rues de la municipalité, répondaient à l’appel du collectif de solidarité et de soutien aux détenus. La marche a eu lieu en présence des familles des détenus et du vice-président de la LAADDH Saïd Salhi. Les manifestants ont exhibé les portraits des détenus du mouvement, notamment ceux de la localité, et les autres détenus au niveau national, et on pouvait voir aussi des portraits de Karim Tabbou, Lakhdar Bouregaâ et Samir Ben Larbi.

Ils ont scandé les slogans du Hirak exprimant leur hostilité à l’égard des tenants du pouvoir des et exigé un changement de régime Un rassemblement a eu lieu devant le siège de la daïra. Les intervenants ont réitéré leur solidarité aux familles des détenus et appelé à la poursuite du combat, au maintien de la mobilisation afin d’imposer un changement de régime. « Nous avons gagné notre combat grâce à notre union et la poursuite le combat est impérative pour l’instauration d’une république démocratique », déclare Saïd Salhi, vice- président de la Ligue algérienne des droits de l’homme (LAADH). « Ce combat est juste et historique ; le pouvoir veut semer le doute dans les cœurs des gens et saper l’espoir de ceux qui sont dans le Hirak, ceux croient au changement », ajoute-t-il « estimant que le peuple a voté dans la rue, pour le changement ». Notons qu’une marche populaire en soutien aux détenus a été organisée avant-hier à l’appel du collectif des jeunes de Tazmalt. La marche a réuni deux milliers de personnes environ. Ces dernières ont brandi les portraits des détenus et ceux de Karim Tabbou, Lakhdar Bouregaâ et Samir Ben Larbi et ont repris tout au long de la marche les slogans du Hirak connus de tous.

Une autre marche est prévue dans l’après-midi de ce jeudi à Tazmalt. Il s’agit de manifester toujours en faveur de la libération de tous les détenus du mouvement et exiger un changement de régime politique et l’instauration d‘un Etat de droit. Le barreau de Béjaïa a appelé, dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, à une journée de grève générale et une marche de soutien au Hirak et aux détenus aujourd’hui, jeudi 19 septembre à 10h, à travers toutes les juridictions relevant de la cour de justice de la wilaya. Ce mouvement de grève est décrété par les membres de l’Office régional des avocats de Béjaïa (Orab). Les robes noires devraient d’abord observer un rassemblement au Palais de justice.

Cette journée protestation s’inscrit dans le cadre des actions initiées par le barreau de Béjaïa en guise de solidarité avec les détenus du mouvement populaire, et en soutien à la révolution populaire pacifique en marche. Il est utile de noter que l’ORAB a déjà pris la décision de ne pas participer à l’encadrement des élections présidentielles ni à la commission de wilaya chargée de la surveillance du scrutin.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email