-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : Les manifestants renouvellent les revendications

Béjaïa : Les manifestants renouvellent les revendications

Ce mardi encore, des milliers de personnes entre étudiantes et étudiants, travailleurs, enseignants, citoyens, formations politiques du pacte de l’alternative démocratique et syndicats, ont marché dans la ville de Béjaïa. La communauté universitaire et la société civile ont manifesté, pour la 44e mardi consécutif depuis le 22 février dernier à partir du Campus Targa Ouzemour et aussi de la maison de la Culture, point de ralliement des deux foules.

Les deux processions ont investi la rue de la Liberté avec la même détermination que les semaines et mois précédents, répétant les mêmes slogans et les mêmes revendications. Les manifestants ont marché jusqu’au palais de justice, où ils ont observé comme chaque fois un imposant rassemblement. Au cours de la marche, les participants ont sans cesse scandé des slogans hostiles au pouvoir et à son personnel politique, et réitéré les revendications du mouvement populaire pour le changement de régime politique et l’instauration d’un Etat de droit démocratique et populaire. « Siyada chaâbia marhala intikalia », « Algérie libre et démocratique : Djazaïr horra démocratia », « République nouvelle », « Pour une 2e République », « Pouvoir assassin » étaient entre autres, slogans scandés à tue-tête. Ils ont chanté : « Dour naâoura inchallah, nahouhoume inchallah, H’na ouled Amirouche marche-arrière man welouche, Djaibine djaibine el hourria ». La foule a exigé aussi la libération des détenus tout au long de la marche et devant le palais de justice : « Libérez les otages », « Libérez l’Algérie », « Libérez la justice », « libérez les détenus », « Echaâb m’rebbi doula khayna ».

Les manifestants ont réaffirmé leur détermination à poursuivre la marche en faveur du changement de régime, criant : « Anedou anedou alema yeghli udhavu », « Enidhal enidhal hetta yeskout enidham », tout en rejetant l’offre de dialogue de Tebboune. Un dialogue conditionné par des mesures d’apaisement dont la libération des détenus du mouvement, l’ouverture des champs politique et médiatique, la liberté de manifestation et de réunion et aussi des engagements publics pour le changement de régime à travers un processus de transition démocratique clair avec la participation de tout le monde et un calendrier d’application : « Siyada a chaâbia marhala intikalia : souveraineté au peuple et période de transition », « La hiwar la chiwar hetta yeskout enidham », « Mazalna mazalna thouwar », « Dawla madania machi askaria », « Djazaïr horra démocratia », « Système dégage », entre autres.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email