-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : Les étudiants en force dans la rue

Béjaïa : Les étudiants en force dans la rue

Une forte mobilisation a été enregistrée ce mardi lors de la marche des étudiants de l’université de Béjaïa, qui ont affiché une grande détermination avec le personnel de l’université, dont les enseignants et les travailleurs en général. Ils étaient plusieurs milliers comme d’habitude à marcher jusqu’au siège de la wilaya et la placette Saïd-Mekbel qui se trouve non loin de là. Les étudiants ont arboré des banderoles et des pancartes sur lesquelles sont portés des slogans et des revendications en faveur d’une nouvelle république. « Pas d’élections avec El aissaba », scandaient fortement les manifestants tout au long de l’itinéraire de la marche, en réponse sans doute à la nouvelle offre de dialogue lancée par le pouvoir.

Pour les étudiants, « il y a un décalage entre les décideurs et le peuple. le pouvoir continue de favoriser une solution constitutionnelle alors que celle-ci a été clairement rejetée à trois reprises, d’abord le départ de l’ex-Président puis l’annulation des deux élections présidentielles ». « Nous voulons construire un pays de droit, un pays démocratique et le pouvoir veut maintenir l’ancien système au lieu d’initier une solution politique qui puisse sortir le pays définitivement de la crise », déclarent des étudiants. Les étudiants, qui ont scandé des slogans hostiles au pouvoir comme d’habitude, dénoncent le maintien du statu quo après trois mois de révolte populaire. « Nous voulons construire une deuxième république ou une république nouvelle », lit-on en substance sur une banderole. Il faut noter que les revendications des étudiants n’ont pas changé après 17 manifestations.

Ils réclament clairement le départ des visages du régime et rejettent des élections avec ces mêmes visages qui ont conduit le pays à la ruine. « UIac smah Ulac, Ulac L’vote ulac, ou Pas d’élection », « Enidhal enidhal hata yaskoute enidhame, Anedou anedou alama yeghli udhavu, ou nous marcherons jusqu’à la chute du régime », « Pour une deuxième république », « Le peuple veut un régime civil, les étudiants s’engagent le système dégage », « Pouvoir assassin », « Pour une période de transition en faveur de l’instauration d‘une deuxième république ». Ce sont des revendications et des slogans qui reviennent à chaque manifestation. Des revendications qui ne diffèrent pas de celles des vendredis.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email