-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : Le wali décide de rénover et de réhabiliter toutes les salles de la wilaya

Béjaïa : Le wali décide de rénover et de réhabiliter toutes les salles de la wilaya

La cellule de communication de la wilaya, dans un communiqué de presse qui nous a été transmis avant-hier, a souligné que « le wali accorde beaucoup d’importance à la culture et au cinéma précisément ».

Le wali de Béjaïa, Ouled Salah Zitouni, « a pris la décision de rénover et de réhabiliter toutes les salles de cinéma de Béjaïa ainsi que celles des autres communes de la wilaya », au terme d’une visite qui l’a conduit dans les salles de cinéma de la commune, dans la matinée, et couronnée par une visite à l’équipe de tournage du film de fiction sur la vie de Manuel Texeira Gomez à la Casbah de Béjaïa.

Sur place, il a rencontré l’équipe qui tournait une séquence de la vie quotidienne de l’ex-président portugais, dans un marché de légumes, dans un décor typique de l’époque de 1927. Le wali a salué et a encouragé tous les acteurs du film qui, dans leur majorité, sont des comédiens de la région de Béjaïa. Le premier responsable de la wilaya s’est longuement entretenu avec la productrice algérienne Amina Hadad ainsi qu’avec le réalisateur portugais Paulo-Filipe Monteiro.

Ces derniers ont tenu à le remercier pour l’aide et l’assistance dont ils ont bénéficié pour la préparation du film. A cette occasion, le wali a instruit le directeur de la culture afin « de mettre à disposition tous les moyens dont l’équipe a besoin ». Il a également tenu à les « rassurer de sa disponibilité à les accompagner jusqu’à la fin du film ».
Ce long métrage est une fiction intitulée Zeus, du réalisateur Paulo-Filipe Monteiro.

Un film consacré à la vie du président de la République portugaise Manuel Teixeira Gomez qui, en 1927, décide de démissionner et d’embarquer dans le premier bateau en partance de Lisbonne vers une destination inconnue. Ce fut le bateau de marchandises Zeus, dont il fut le seul passager, qui l’emmena vers Alger. S’en est suivie une longue villégiature solitaire au Maghreb où Gomez voyagea en homme libre. En 1929, il décida d’aller à la découverte de Béjaïa, « la perle de l’Afrique du Nord ».

Il y séjourna jusqu’à sa mort en 1941. Période pendant laquelle il renouvela la location de sa chambre à l’hôtel L’Etoile, qui se trouvait à la place Gueydon, « actuellement place du 1er-Novembre », toutes les semaines. C’est pendant ces onze années passées à Béjaïa qu’il se lie d’amitié avec Amokrane. Un employé de l’hôtel qui devint son aide de camp et, petit à petit, son plus fidèle compagnon et ami.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email