-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : Le trafic ferroviaire paralysé par des citoyens

Béjaïa : Le trafic ferroviaire paralysé par des citoyens

Des citoyens issus de Tighilt N’baâgou dans la commune de Boudjellil ont fermé la voie ferrée depuis deux jours à Béni Mansour, paralysant ainsi le trafic ferroviaire.
Ces derniers réclament, une nouvelle fois, l’électrification de leur quartier. Un quartier nouvellement créé et qui compte 50 habitations.

Les mécontents ont dénoncé les engagements non tenus des autorités liés à leur revendication. Tout le trafic ferroviaire était paralysé depuis deux jours, sachant que la voie ferrée était fermée à Béni Mansour. Les trains et autorails à destination de Béni Mansour et Alger depuis Béjaïa ou vers cette dernière depuis Alger ont été annulés.

Nous avons appris qu’une lettre a été envoyée à la direction des mines par l’APC, afin de prévoir l’électrification du quartier, mais la réponse de cette lettre tarde à venir, selon une source locale. Ce qui a irrité les citoyens qui ont eu à recourir à une action radicale qui a porté préjudice aux voyageurs ayant l’habitude de voyager par le transport ferroviaire.

De leur côté, des habitants d’Ihddaden ont observé un rassemblement hier matin devant le siège de l’APC pour revendiquer une fois de plus le revêtement de la deuxième partie de la route principale du grand quartier, le renforcement du transport urbain de la commune, la réparation de l’éclairage public, la voirie, le drainage des eaux usées et pluviales, etc. Les transporteurs de cette ligne ont participé à l’action des citoyens pour revendiquer eux aussi le revêtement de routes.

Les habitants d’Ihaddaden Oufella ont rencontré aussi les élus où ils ont réitéré, devant eux, l’amélioration des conditions de vie dans leur quartier. Le P/APC M. Hamid Merouani qui intervenait hier sur Radio Soummam a menacé ses adjoints de « dissoudre son exécutif ».

Selon lui, des adjoints au P/APC donnent des promesses aux citoyens sans les tenir. M. Hakim Zaïdi a affirmé qu’une enveloppe financière a été débloquée et une dérogation a été demandée au wali pour le revêtement de ce chemin.

A noter que les habitants de la cité Zerara ont empêché hier une équipe de l’APC dépêchée sur les lieux pour installer des ralentisseurs. Ces derniers ont fermé la route de la cité aux automobilistes qui y transitent et comptent la maintenir contre vents et marrées. Le P/APC a menacé hier de poursuivre en justice les auteurs de cet empêchement.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email