-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : Le FFS dans la rue

Béjaïa : Le FFS dans la rue

Ils étaient quelques centaines entre élus, militants et sympathisants du Front des forces socialistes (FFS) à se rassembler, hier matin, devant le siège de la wilaya pour protester contre « le complot dirigé contre le parti au niveau local » et revendiquer une commission d’enquête sur la gestion de la wilaya ». Lors d’une prise de parole, les manifestants ont relevé ce qui est appelé « connivence entre l’administration et l’opposition ».

Une accusation à laquelle le wali a répondu avant-hier sur Radio Soummam, la qualifiant d’aberration. Les manifestants ont exigé, à l’occasion, « un plan spécial urgent pour le développement de la région, une commission d’enquête sur la gestion de la wilaya notamment sur le foncier, et les autorisations d’exploitation des débits de boissons alcoolisées octroyées ces dernières années et le bradage du foncier ».

Ils ont également exigé « le raccordement au gaz de ville de toutes les localités et le lancement effectif des grands projets, une répartition juste et équitable des PCD entre toutes les municipalités, etc. ». Les intervenants ont dressé un tableau noir de la situation de la wilaya relevant, notamment, « le blocage de plusieurs projets structurants ».

Réagissant aux accusations du FFS, le wali de Béjaïa a mis au défi celui-ci sur la commission d’enquête qu’il a demandé ajoutant que qu’il ne devrait pas rejeter non plus la commission d’enquête sur le chapitre 914 relatif aux subventions du mouvement associatif, telle que revendiquée par l’opposition.

Une enquête qui serait en cours, nous dit-on, au même titre que sur des procurations de deux élus du FFS absents aux sessions depuis plus d’une année.

Le wali dira aussi sur Radio Soummam que des autorisations d’exploitation de débits de boissons ont été octroyées pour éviter la vente illégale d’alcool et l’ouverture de commerces
illicites de commercialisation de boissons alcoolisées, sources d’insécurité pour les citoyens, sachant que nous sommes dans une wilaya à vocation touristique ».

Au sujet des projets lancés et qui seraient en retard, le wali a souligné que « les projets avancent normalement et que le complexe pétrochimique accordé à la wilaya de Béjaïa ne sera pas délocalisé, les travaux du CHU seront engagés avant la fin du premier trimestre de l’année en cours et plusieurs projets de construction d’EPH ont été lancés, l’étude de la réalisation d’un stade de 30 000 places à Oued-Ghir est en phase d’élaboration et les projets d’alimentation en gaz de ville des daïra de Souk El-Tennine et Chemini sont retenus à travers un nouveau tracé et des appels d’offres qui interviendront dans moins de deux mois ».
Il a soutenu que la revendication des citoyens de Souk El-Tennine pour le raccordement de leurs foyers gaz de ville est
légitime ».

« Cela va se faire », affirme-t-il, « dans le cadre d’un programme de 4 200 kilomètres dont a bénéficié la wilaya, en sus du programme initial. Le wali a, par ailleurs, annoncé l’octroi de 328 milliards de centimes à la wilaya dans le cadre des programmes communaux de développement (PCD).

Les communes seront dotées de 5 à 6 milliards de centimes chacune cette année, soit trois fois plus que les années passées. Une bonne nouvelle pour les municipalités, sachant que celles-ci sont très peu dotées en finances.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email