Béjaïa : L’armée blanche terrassée par la Covid-19 – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Béjaïa : L’armée blanche terrassée par la Covid-19

Béjaïa : L’armée blanche terrassée par la Covid-19

Le Covid-19 et ses variants dont le plus féroce des virus le Delta a infecté plus de 3 000 personnes à Béjaïa durant ce trois derniers mois. Mais, ce qui est plus le plus effrayant c’est le nombre de morts qui a frôlé les 450 morts en trois 3 mois seulement.

Les chiffres ont été communiqués ces derniers jours par le directeur de la santé et de la population (DSP) de la wilaya de Béjaïa. S’exprimant sur Radio Soummam, Dr Idriss Khodja El-Hadj a fait état de plus de 3000 hospitalisations et 450 décès enregistrés durant les trois derniers mois à travers les différents établissements hospitaliers de la wilaya de Béjaïa, soit une moyenne de 05 décès par jours.

Selon lui, «la courbe épidémiologique de la wilaya a fléchi à la faveur de ces derniers jours mais, considérant que la wilaya de Béjaïa a vécu son pic de contamination en décembre avec 337 malades hospitalisés au CHU», indique-t-il. Ainsi, la contamination commence à ralentir après avoir connu une hausse vertigineuse en décembre.

Contacté ce vendredi, M. Hafid Boudrahem coordinateur médical au CHU, dira : «la courbe des hospitalisations est en baisse ce qui a permis de libérer de nombreuses places au CHU mais, une grande contamination par le virus Omicron est constatée ces derniers chez la population». Même situation est constatée par un médecin de l’EPSP de Sidi-Aïch. Elle dira sur la Radio : «beaucoup de gens sont malades mais ils font recours à l’automédication pour se soigner».

Pour sa part M. Hafid Boudrahem recommande «l’adoption des mesures barrières dont la distanciation physique et le port du masque facial pour éviter de contracter cette forte grippe». Pour notre interlocuteur, «le personnel de la santé : médecins, paramédicaux, agents administratifs et autres n’ont pas échappé à ce virus puisque 70% du personnel du CHU est infecté et certains sont en congrès de maladie».

S’agissant de la vaccination, au milieu hospitalier M. Boudrahem estime que «le taux de vaccination du personnel de santé avec toutes ces catégories et ses corps est très faible puisqu’il est situé à 30% seulement». Un taux de vaccination qui n’est pas loin aussi de celui de population de la wilaya qui est de «33% seulement soit, un peu plus de 120 000 personnes vaccinées», dit-il.

Il a ensuite souligné que «70 patients sont hospitalisés au CHU dont 33 malades à l’unité Khéllil Amrane dont 06 au service de réanimation Covid, 10 au niveau de l’ancien hôpital Franz Fanon, 27 à Targa Ouzemour dont 09 enfants au service de pédiatrie, 08 nourrissons au service de néonatologie et enfin 10 femmes enceintes au service de génécologie».

Aussi, on peut relever que 46 malades sont hospitalisés à l’EPH d’Amizour, 25 cas à l’EPH de Sidi-Aïch, 23 cas à l’EPH d’Akbou, 13 cas à l’EPH d’Aokas et 08 cas à l’EPH de Kherrata. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email