-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bejaïa : La rue bouillonne et exige un changement

Bejaïa : La rue bouillonne et exige un changement

La rue continue de gronder à Béjaïa et exige le changement. Cette situation peut être illustrée par les manifestations enregistrées depuis deux semaines, et surtout celles de ce lundi et ce mercredi dans la soirée. L’annonce du dépôt de la candidature de Abdelaziz Bouteflika a fait réagir la rue et des centaines de personnes ont investi celle-ci le soir. La foule devenait plus nombreuse au fur et à mesure. Elle s’est massée jusqu’à une heure tardive de la nuit. Les manifestants ont scandé des slogans contre le 5e mandat et surtout pour le départ du système.

Des dizaines de milliers d’étudiants et de lycéens ont investi la rue aussi hier travers la wilaya. C’était le cas du chef-lieu, Seddouk El-Kseur, entre autres. Les étudiants et lycéens ont quitté leurs amphithéâtres et leurs classes et ont convergé au siège de la wilaya en marchant dans les rues de la ville de Yemma Gouraya, exigeant « un changement en douce du régime ». Les manifestants se sont rassemblés plusieurs heures devant le siège de la wilaya. Ils ont, inlassablement, scandé des slogans hostiles au pouvoir et contre un 5e mandat et, pour l’instauration d’une deuxième République ». Ils sont issus des lycées Stambouli, Les Oliviers, El Houria, El Hamadia, Sidi Ahmed. Ces derniers ont observé une grève et ont exigé le report des examens, exigeant, eux également, « la fin de l’humiliation du peuple ».

Des slogans ont été scandés : « Ulac Smah Ulac », « Ulac l’ Vot », « pas de cinquième mandat », « Système dégage », entre autres. Aux côtés de ces marches et rassemblements, on peut noter la marche de plus d’un millier de robes noires ce dimanche , et aussi la démission du député Khaled Tazaghart du Parlement. Sa décision a été annoncée sur les réseaux sociaux. « Mon camp est dans la société, dans son avenir et dans son devenir », écrit le parlementaire. A Amizour, des élus FLN dénoncent les positions de leur parti. Une déclaration a été lue et diffusée sur les réseaux sociaux : « Notre alliance est avec le peuple et le sort de notre chère nation est plus que jamais menacé », lance Tazaghart à qui veut l’entendre. Et d’ajouter : « Le peuple a tranché contre un 5e mandat et pour le changement. ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email