-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : La course aux sièges de l’APN lancée

Béjaïa : La course aux sièges de l’APN lancée

Les instances locales des partis politiques vivent au rythme de la préparation des listes de candidature aux élections législatives du 4 mai prochain.

Chez certaines représentations locales des formations politiques, militants et cadres ne se ménagent pas pour écarter leurs camarades de leur chemin. Ils n’hésitent guère à affûter leurs armes et à asséner des coups à leurs camarades pour les écarter de leur chemin. 

C’est le cas chez le RND où l’ex-député et actuel secrétaire de wilaya, Kamel Bouchoucha, qui a été plébiscité samedi dernier par le bureau de wilaya afin de conduire la liste du parti avec 19 voix contre 21, se trouve au milieu d’une fronde fomentée par l’actuel député et ex-secrétaire de wilaya, Omar Allilat, qui cherche coûte que coûte à éliminer son rival ou le surclasser.

Selon des sources au sein du parti, l’ex-secrétaire de wilaya est sur le point d’exécuter un coup d’Etat contre l’actuel secrétaire de wilaya. Et cela lors de la session du conseil de wilaya prévu pour ce vendredi.

Mais certains estiment que cela n’est pas gagné puisque Allilat était trop longtemps resté éloigné des structures du parti au point de ne peser que peu au sein du parti, ceci alors que Bouchoucha se trouve être l’un des éléments les plus dynamiques au sein du parti et même de tous les responsables politiques de la région. Il est le plus proche de la population puisqu’il est souvent sollicité par les citoyens. Kamel Bouchoucha ne compte pas se laisser impressionner.

Chez le FLN, les choses se passent dans le calme pour le moment, du moins dans les coulisses. La commission de wilaya de candidatures des deux mouhafadha à Béjaïa (Akbou et Béjaïa) a recueilli 65 dossiers. Ces dossiers ont été transmis à la commission nationale qui choisira les candidats qui entreront en lice pour les 12 postes de député accrédités à la wilaya.

Concernant le FFS, des réunions ont été tenues récemment avec les présidents des sections communales et les maires issus du parti, qui ont été informés des modalités de participation et de dépôt des candidatures. Les candidats ont été invités à déposer leur dossier à partir du 15 février et avant le 21 février à 14 h. La commission de wilaya du parti se chargera de transmettre les candidatures à la commission nationale pour les étudier, les valider ou les refuser.

Une période est arrêtée aussi pour l’étude des recours.
Au FFS, la bataille est lancée entre Nacer Abdoune, maire d’Aït Smaïl, et le député Chaffaâ Bouaïche. L’on note aussi la candidature de l’actuel député et ex-maire de Béjaïa, Rachid Chabati.

Chez le Mouvement populaire algérien (MPA), ce sera Djamel Boucheta responsable du mouvement au niveau local, qui conduira la liste du parti de l’ex-ministre Amara Benyounès. Et l’on susurre aussi le nom de Brahim Maâfa, l’ex-animateur de l’émission « Indjazates » de l’ENTV comme tête de liste.

Pour sa part, le RCD est en phase de préparation de la liste du parti. Selon un proche du parti, ce sera l’actuel député et chargé de communication du RCD, Athmane Mazouz, qui conduira la liste du parti et il sera secondé directement par Mme Nora Ouali et Mouloud Deboub, président du groupe des élus APW de Béjaïa. Hamid Outamzabt a déposé aussi son dossier au niveau de la commission électorale du parti.

A noter que le maire de Tinebdar Braham Bennadji, et l’ex-président de l’APW, Hamid Ferhat, se présenteront sur des listes indépendantes. Ces derniers sont en phase de réunir les signatures. Une tâche qui semble difficile. L’on croit savoir aussi que le maire de Tazmalt, Smaïl Mira, sera en course.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email