Béjaïa: Journée d’étude sur la formation et le mode du travail – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa: Journée d’étude sur la formation et le mode du travail

Béjaïa:  Journée d’étude sur la formation et le mode du travail

«Formation professionnelle et le partenariat économique : perspectives prometteuses», était le thème d’une journée d’étude qui a été organisée ce week-end à Béjaïa. La rencontre a été inaugurée par le wali et a, singulièrement, été consacrée au renforcement de la relation entre la formation professionnelle et le monde du travail.

Plusieurs responsable ont pris part à cette manifestation dont ceux de de la wilaya, APW, chefs de daïra, cadres et responsables d’entreprises cadres et des experts sans compter les représentants du secteur de la formation et l’enseignement professionnels.

Il s’agissait pour les organisateurs en l’occurrence la formation professionnel, entre autres, de rapprocher le secteur économique et le secteur de la formation professionnelle qui sont des domaines étroitement liés voire complémentaires.

C’était aussi une opportunité de développer et de renforcer la relation de la formation et l’enseignement professionnels avec ses partenaires des secteurs économiques et industriel et d’assurer l’intégration des stagiaires en formation directe, répondre aux besoins du marché de l’emploi, amener les entreprises économiques à contribuer à l’élaboration et à l’actualisation voire la mise à niveau des programmes de formation, définir les besoins des entreprises économiques en main-d’œuvre qualifiée.

C’est ainsi que le directeur de la formation professionnelle de la wilaya de Béjaïa a présenté au cours de cette journée un compte rendu chiffré sur les capacités que dispose le secteur sur le terrain, sa relation avec l’environnement économique et son apport dans la création des entreprises contribuant à l’essor de l’économie locale.

L’occasion était aussi d’aborder avec beaucoup d’intérêt le volet relatif aux conventions entre le secteur de la formation professionnelle et les entreprises économiques pour promouvoir les capacités de la formation par l’apprentissage qui est l’un des modes de formation le plus adapté par rapport au monde du travail.

Le représentant de la société nationale de recherches et d’exploitation minière (SONAREM) l’une de société chargée d’exploiter le gisement de zinc et de plomb d’Amizour a fait savoir que «la filiale de la formation du personnel de son entreprise «a ouvert des spécialités en exploitation minière en partenariat avec les centres de formation de Tala Hamza et d’Amizour en parallèle» en prévision du lancement du gisement de Zinc et de Plomb d’Amizour dont l’exploitation devrait débuter en 2026.

L’entreprise a, également, établi un programme d’organisation de sessions de formation. Lesquelles ont été centrées sur le mode d’accompagnement des entreprises économiques, fixer les besoins en formation continue en faveur de leurs travailleurs et l’instauration d’une coordination en vue de programmer le plus possible de postes de formation.

Il est question aussi, lors de ces sessions, des difficultés rencontrées dans l’application des termes des conventions-cadres déjà signées. Une dernière session a été organisée sur les modalités à adopter pour une meilleure coordination pouvant aboutir à l’organisation de sessions de formation de qualité et l’intégration des stagiaires dans le monde du travail.

Notons qu’une convention cadre a été signée entre le représentant de la Société nationale de recherche et d’exploitation minière «Sonarem-Takween» et le secteur de la formation professionnelle.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email