-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : Gigantesque manifestation citoyenne

Béjaïa : Gigantesque manifestation citoyenne

C’est une nouvelle manifestation grandiose qui a été organisée ce vendredi à Béjaïa. Des dizaines voire des centaines de milliers de personnes ont arpenté, comme d‘habitude, le boulevard de la Liberté. Les Béjaouis comme le reste des populations des autres wilayas du pays sont plus que jamais déterminés à poursuivre la marche vers le but suprême qui est l’instauration d’un Etat démocratique et social.

La mobilisation reste intacte après 14 vendredis ; après plus de trois mois ceci en dépit du jeûne et de la chaleur. Ils ont réitéré leur intention d’aller jusqu’au bout ; jusqu’au changement du régime politique en disant non à la feuille de route du pouvoir qui veut organiser des élections avec le même personnel politique qui a ruiné le pays. Ils ont opposé encore hier un niet à la tenue de l’élection présidentielle du 04 juillet prochain, plaidant pour une période de transition qui sera conduite par des hommes intègres pour rétablir la confiance afin de sortir, définitivement, de la crise. La rue de la Liberté était noire de monde.

Les manifestants scandaient des slogans en faveur d’un Etat démocratique et social, une nouvelle République, un Etat de droit et réaffirmant également leur détermination à rester mobilisés jusqu’à l’instauration d‘un Etat démocratique et populaire et la mise en œuvre d’une transition politique pour l’avènement d’une nouvelle République. « Djazair houra démocratia ou Algérie libre et démocratique », « Anedou Anedou ala yeghli udhavu », un Etat civil pas un Etat militaire », « Système dégage », « Ulac l’vote ulac ou pas de vote avec la bande », « Samidoune Samidoune lilaïssaba rafidhoune, ou nous restons constants et pour le pouvoir de la bande, nous refusons », sont entre autres les slogans et des revendications scandés hier. Des banderoles, des pancartes et des emblèmes national et amazighe ont été arborés par les protestataires.

On y lit des slogans en faveur d’une Etat libre et démocratique, une transition politique, contre le scrutin, contre les décideurs et contre le pouvoir en général et son personnel politique ». Notons qu’un tifo a été déployé sur la façade d’un bâtiment à la cité CNS. Enfin, la mobilisation de ce vendredi a tenu encore son pari en dépit du Ramadhan.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email