-- -- -- / -- -- --
Nationale

Béjaïa : Des mesures d’urgence contre la propagation de la pandémie

Béjaïa : Des mesures d’urgence contre la propagation de la pandémie

Après les mesures prises la semaine dernière interdisant les regroupements, les fêtes familiales (mariages, circoncisions…) dans les salles ou les hôtels, en sus de la limitation du nombre de voyageurs dans les transports en commun, voilà que de nouvelles mesures d’urgence supplémentaires ont été prises à l’issue de la réunion de la cellule de crise, tenue ce jeudi, en vue de limiter la propagation du coronavirus, qui a explosé ces derniers jours.

A ce propos, le Jeune Indépendant a appris ce vendredi que le nombre est passé, en 24 heures, de 375 à 428 cas, alors qu’il était de 202 malades hospitalisés il y a cinq jours dont 17 en réanimation. Il y a 18 femmes et des enfants, dont un nourrisson, de 9 mois, qui sont atteints par ce virus, et ce devant le manque d’oxygène pour la prise en charge de ce nombre important de malades. La rencontre a été tenue en présence du président de l’APW, des responsables des services de sécurité et des professionnels du secteur de la santé. «L’objectif est de prendre des mesures d’urgence supplémentaires nécessaires pour lutter contre la propagation du coronavirus», a souligné la cellule de communication de wilaya, qui fait part de la signature d’un arrêté à ce propos.

Les décisions adoptées en urgence consistent en la fermeture du marché hebdomadaire de l’Edimco, la suspension de la foire commerciale organisée à Aokas, la fermeture, pour une période de 10 jours, de la mosquée Ennour, du village Tizi El-Oued, commune de Melbou, pour non-respect des règles barrière, le report de toutes les rencontres déjà programmées, l’annulation des manifestations scientifiques, culturelles et de loisirs et leur ajournement jusqu’à nouvel ordre. D’autres décisions ont également été entérinées dont «l’adoption d’un protocole sanitaire strict au niveau de tous les marchés, magasins et les administrations ainsi que l’application des règles sanitaires de prévention en cas de tenue de rencontres jugées obligatoires. Dans ce cas précis, il est recommandé, comme condition, la réduction du nombre des participants. Il faut ajouter que le P/APC de Oued-Ghir a, pour sa part, décidé la fermeture du marché hebdomadaire d’Oued-Ghir de la commune comme mesure préventive vu la gravité de la situation. Il a également été décidé de créer, au niveau de toutes les administrations, publiques et privées, les entreprises, les directions de wilaya, les APC et les daïras, les établissements publics et privés, des cellules de crise et de suivi de l’application du protocole sanitaire et des règles de prévention.

Ces organes sont constitués du premier responsable, du chef de service du personnel, du chef de service de sécurité et d’hygiène et du responsable du syndicat. Leur mission consiste à «veiller à l’application stricte des mesures préventives et prendre les décisions qui s’impose». Selon l’arrêté, «le non-respect du protocole sanitaire pourrait exposer son auteur aux sanctions administratives et pénales». Notons que la campagne de vaccination se poursuit toujours. Plusieurs entreprises dont Naftal, EPB, COGB, se sont impliquées dans cette campagne pour la vaccination en faveur de leurs employés. Hier, des imams ont appelé, lors des prêches du vendredi, au strict

respect des règles barrière pour se protéger et protéger les familles de cette pandémie qui continue d’emporter des vies et d’endeuiller des familles. Le directeur de l’établissement de santé de proximité (EPSP) de la commune a lui aussi appelé les fidèles, et les citoyens en général à respecter le protocole sanitaire (distanciation physique, port du masque…) afin de préserver leur santé et celle des membres de leurs familles et à aller se faire vacciner.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email