-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bedoui : Plus de prérogatives pour une meilleure gestion locale

Bedoui : Plus de prérogatives pour une meilleure gestion locale

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a indiqué vendredi soir que les ateliers ouverts par son département au sujet de l’élargissement des prérogatives des assemblées élues ont « bien avancé » et que leurs « résultats seront bientôt soumis au gouvernement ».

En réponse aux questions des journalistes, lors de la présentation des résultats préliminaires des élections locales, Bedoui a déclaré que son département étudiait actuellement des propositions visant à adapter le code communal et de wilaya aux nouvelles valeurs constitutionnelles, et ce en plaçant le citoyen au cœur du développement local.

Cette réforme axée sur la démocratie participative, a-t-il estimé, vise à élargir les prérogatives des assemblées élues en vue de rendre compatibles ces institutions avec leur nouveau rôle en matière de développement local. Il est question de décentraliser la prise de décision afin de pouvoir gérer les affaires locales avec plus de souplesse.

Il a précisé que ces ateliers ouverts au niveau du ministère de l’Intérieur sont à un stade bien avancé et les résultats seront soumis au gouvernement et aux deux chambres du Parlement ensuite.

Il a ajouté que « les nouvelles assemblées élues diffèrent des précédentes du fait de leurs missions, rôle et place accordée au citoyen ».

Cette avancée est la résultante du dialogue instauré par le président de la République, et ce pour écouter toutes les propositions émanant de la société civile et des partenaires politiques qui ont relevé des dysfonctionnements dans la gestion locale, a affirmé le ministre.

La réponse est aujourd’hui concrète, a-t-il dit, à travers les nouvelles valeurs constitutionnelles et tous les ateliers ouverts qui auront des résultats positifs au service du citoyen.

Evoquant le déroulement de l’opération électorale, le ministre de l’Intérieur a déclaré que le taux de participation était « très acceptable et supérieur à celui enregistré en 2012 et aux dernières législatives ».

Il a poursuivi « Ces élections sont différentes car elles touchent le citoyen directement dans son quartier et son village. » Le travail de proximité, mené par les candidats tout le long de la campagne électorale, a donné ses fruits sur le terrain, a-t-il soutenu.

Dans le même sillage, le ministre a estimé que les quelques dépassements et altercations survenus au cours de l’opération électorale « sont des cas isolés et il s’agit d’une chose qui peut arriver, eu égard au grand nombre des candidats en lice au niveau national et à la particularité de ces élections de proximité ».

Bedoui a tenu à affirmer que les mesures qui s’imposent ont été prises pour ces altercations « peu nombreuses », considérant « qu’elles n’ont aucun effet sur les résultats de ce scrutin ». 

Dans le même ordre d’idée, le ministre a souligné que « nous sommes un Etat d’institutions et les recours doivent être introduits auprès des instances judiciaires et des commissions compétentes en la matière. Celles-ci vont prendre les mesures nécessaires conformément aux lois de la République ».

Interrogé sur certains dysfonctionnements constatés dans des bureaux de vote, Bedoui a expliqué que les nouvelles mesures relatives au corps électoral et à la révision des centres et bureaux de vote, y compris l’augmentation du nombre des bureaux, ont entraîné un transfert d’électeurs vers d’autres bureaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email