-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bedoui : Pas de gel des projets de développement

Bedoui : Pas de gel des projets de développement

« Il n’existe aucun gel « des programmes de développement. Nouvelle affirmation d’un membre important du gouvernement, qui veut rassurer et confirmer que les acquis sociaux des Algériens ne seront nullement touchés.

A partir de Tamanrasset, Nourredine Bedoui n’a pas raté l’occasion de s’étaler sur ce chapitre, source d’inquiétude et de questionnements des citoyens, au moment où le discours ambiant est à l’austérité et aux plans anticrise.

Selon le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement de territoire, tous les programmes de développement liés aux intérêts et préoccupations quotidiennes du citoyen seront exécutés et réalisés, notamment dans les secteurs de l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, la formation professionnelle, la santé, l’habitat et l’urbanisme.

Affirmant que « les causes du retard de quelques projets de développement sont dus à la bureaucratie et au manque du sérieux et du travail de terrain des responsables chargés de suivre le déroulement de ces projets « , Bedoui a promis de constituer un « comité ministériel de suivi permanent des projets « , qui sera composé des secrétaires généraux des ministères de l’Intérieur et des Collectivités locales, du Transport et des Travaux publics, de la Santé, de l’Habitat et de l’Environnement. Il a promis également, dans la foulée, que la prochaine rentrée sociale sera « régulière » dans tous les secteurs concernés.

Le ministre de l’Intérieur, qui s’exprimait avant-hier lors d’une réunion avec les cadres, les élus et les représentants de la société civile de la wilaya de Tamanrasset, a rappelé que sa visite dans cette wilaya et dans la wilaya déléguée d’In Salah s’inscrit dans le cadre du suivi de l’exécution des programmes et la prise en charge des préoccupations du citoyen.

Il a affirmé qu’en application des directives du président de la République, l’Etat « assurera la prise en charge de toutes les victimes des catastrophes naturelles (incendies et inondations) « .

Après avoir mis en exergue la nécessité de « dynamiser la machine économique « des wilayas du Sud par l’adoption d’une « méthode d’organisation de qualité « , Bedoui s’est intéressé à la lutte contre l’immigration illégale, d’autant que cette wilaya est très touchée par ce phénomène.

Le ministre de l’Intérieur a affirmé que « la loi algérienne est stricte et que l’Etat utilisera tous les moyens afin de préserver la sécurité et la stabilité », ajoutant que l’Algérie lutte contre l’immigration illégale en coordination avec les pays voisins, et ce conformément aux lois et législations internationales. 

« L’Etat algérien assure une prise en charge sanitaire et sociale à tous les étrangers présents sur son territoire, y compris les ressortissants africains venus en raison des guerres et des crises dans leurs pays », assurait-il, soulignant que cette prise en charge est « pour nous une responsabilité, une tradition et une culture, mais malheureusement, des organisations criminelles se sont infiltrées parmi eux et nous devons les combattre », allusion aux réseaux du grand banditisme et des groupes terroristes qui existent dans cette région du Sahel.

Dans ce contexte, il dira que le président de la République soutient que « la prise en charge de tout étranger vivant sur notre territoire national est de la responsabilité de l’Etat algérien et ce jusqu’à son départ ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email