-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bedoui met le cap sur la «e-commune»

Bedoui met le cap sur la «e-commune»

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a annoncé la généralisation du guichet électronique à toutes les communes du pays au cours du 1e trimestre de l’année 2018, et ce lors d’une visite à la Direction générale de la modernisation des documents et des archives, dans le but de faire un état des lieux sur le projet e-commune : zéro papier.

Cette mesure entre dans le cadre du programme du gouvernement, qui introduit les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le fonctionnement des administrations publiques, à l’instar des communes, afin d’améliorer la qualité du service public, facilitant ainsi aux citoyens l’obtention des documents d’état civil.

Ce guichet électronique est déjà opérationnel dans trois communes pilotes, celles d’Alger-Centre, de Dar-El-Beida et de Baba Hassen. Il sera élargi avant la fin de l’année en cours à toutes les communes de la wilaya d’Alger, avant sa généralisation à l’ensemble des communes du pays au cours du 1e trimestre de l’année 2018.

« Il s’agit d’une mesure qui devra renforcer les avancées déjà enregistrées dans ce domaine », a précisé M. Bedoui. Le ministre a indiqué que l’APC du futur est fondée sur l’utilisation des TIC. Ce qui permettra outre la suppression de tout ce qui est papier, l’éradication de la bureaucratie et du népotisme et tous les obstacles rencontrés par le citoyen ». 

Et d’ajouter : « Avec le guichet électronique, le citoyen n’aura plus besoin de fournir un dossier pour obtenir le passeport ou la pièce d’identité biométriques. »

Ce projet e-commune vise à connecter les différents services communaux aux autres secteurs « dans le cadre de la solidarité et l’action commune entre les différents secteurs », a-t-il affirmé. Rappelons que depuis le lancement de ce grand chantier, le ministère de l’Intérieur fait état de la délivrance de quelque 15 millions de passeports et de cartes d’identité biométriques.

Le ministre a souligné que l’objectif est d’atteindre 46 millions de documents biométriques à l’horizon 2021. Et de rassurer : « Le citoyen n’aura besoin, à terme, d’aucun document dans son rapport avec l’Administration ». M. Bedoui a auparavant annoncé que l’année 2017 serait celle de l’APC électronique.

« La e-commune aura un rôle important en termes de réduction de dépenses puisqu’elle permettra aux responsables une gestion rationnelle de leurs communes », a ajouté le ministre de l’Intérieur. Un impact positif sur le plan économique.

De son côté, le directeur du Centre national des titres et documents sécurisés, Hacène Boualem, a fait état d’une réduction à hauteur de 50% des documents demandés aux citoyens, avant de parvenir à « zéro document » avec la e-commune. Un défi qui reste à relever. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email