Barrage de Tizi-N'Tletha : Arrêt total des travaux  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Barrage de Tizi-N’Tletha : Arrêt total des travaux 

Barrage de Tizi-N’Tletha : Arrêt total des travaux 

Les travaux du barrage de Tizi-N’tletha dans la wilaya de Tizi-Ouzou sont à l’arrêt total depuis le mois de novembre 2022. Cette situation que d’aucuns considèrent comme « ubuesque » coûte une perte sèche de l’ordre de 10.000 à 15.000 euros par jour à l’entreprise turque, NUROL/OZALTIN, chargée de la réalisation des travaux. C’est ce qu’a indiqué, ce lundi, le directeur de cette entreprise à l’occasion de la visite effectuée sur le terrain par l’Exécutif de l’APW de Tizi-Ouzou à sa tête, Mohamed Klalèche. 

Les motifs de cette inertie totale de NUROL/OZALTIN est tout simplement son empêchement d’extraire l’argile nécessaire à la digue principale par les familles expropriées et à qui on a promis des logements à Tadmaït à titre de compensation. Les logements promis à ces familles sont au nombre de 271. Cependant, ces logements en question sont loin d’être achevés puisque l’entreprise chargée de leur réalisation s’est vue résilier le contrat depuis plus d’un an, plus exactement au cours de l’année 2021. 

Les appels d’offres effectués par l’ANBT (Agence nationale des barrages et transferts), en sa qualité de maître d’ouvrage ont été» jugés infructueux. C’est ce qu’a indiqué le directeur du projet de l’ANBT, Youcef Berrahal. 

Pour sa part, le président de l’APW, Mohamed Klalèche, a jugé la situation intenable tout en indiquant que le dossier portant relogement des familles touchées par l’expropriation est très mal géré, d’où la conséquence qui s’est traduite par la perte d’argent et le retard dans l’exploitation des eaux de ce barrage. 

Par ailleurs, Mohamed Klalèche n’a pas hésité à dénoncer de faux expropriés. « Un homme vivant aux Etats-Unis et qui n’a aucun rapport avec l’opération d’expropriation s’est vu inscrire sur la liste des personnes ouvrant droit à l’obtention d‘un logement à titre de compensation », a-t-il déclaré ouvertement. « Et, nous en tant membres de l’APW, nous comptons saisir l’administration de wilaya pour éclaircir cette situation et, bien sûr, veiller à la finalisation des 271 logements », a-t-il ajouté sans ambages. 

Cependant, la situation physique du barrage peut prêter à l’optimisme, puisque le taux d’avancement des travaux, selon Youcef Berrahal et le directeur de l’hydraulique de la wilaya de Tizi-Ouzou, avoisine les 82 – 85 %. Le directeur du projet de l’ANBT a déclaré au Jeune Indépendant que les travaux de haute technicité sont achevés. « Il reste seulement de simples travaux tels le nivellement de terrain et la grande digue ». Notre interlocuteur a affirmé que la quantité nécessaire pour la grande digue est de 240.000 M3. 

S’agissant du délai nécessaire à la livraison de ce barrage, si tous les obstacles venaient à être levés, les deux responsables ont avancé un laps de temps de 12 à 15 mois. 

S’agissant de la fiche technique du barrage, il faut retenir qu’il est d’une capacité de 98 millions M3. Son exploitation future portera sur l’alimentation en eau potable et en eau industrielle pour les wilayas de Tizi-Ouzou et Boumerdès. Son coût initial, c’est-à-dire durant l’année 2012 était de 04 milliards de dinars. A présent, soit après la neuvième réévaluation, le coût est de l’ordre de 11 milliards de dinars. 

Après avoir écouté les doléances du premier responsable de NUROL/OZALTIN lesquelles ont porté essentiellement l’immobilité totale des engins de l’entreprise et la perte financière évaluée à 10.000 – 15.000 euros par jour, le président de l’APW a tenu à le rassurer d’user de tout son pouvoir pour sortir la situation de l’impasse ; autrement dit lever tous les obstacles pour permettre la reprise des travaux.

Dans un point de presse, Mohamed Klalèche est revenu sur l’importance de ce barrage de TiziN’Tletha, puisque avec son apport en eau, la mise en exploitation de la station de dessalement d’eau de mer d’Iflissen (daïra de Tigzirt), le problème d’eau sera définitivement réglé pour la population de la wilaya de Tizi-Ouzou. 

Sur un autre volet, le président de l’APW a remarqué : « Pas un projet structurant n’a été accordé à notre wilaya ». « Les seules enveloppes financières consistantes dont a bénéficié notre wilaya pour cette année en cours, sont celles de la pénétrante, avec un montant de 2 milliards de DA et le stade de 50.000 places de Boukhalfa, avec un montant de 20, 8 milliards de DA », dit-il avant de lancer un appel pour un programme de développement spécial pour la wilaya pour rattraper les retards.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email