-- -- -- / -- -- --
Monde Amériques

Baroud d’honneur des Trumpistes à Washington

Baroud d’honneur des Trumpistes à Washington

Des milliers de partisans de Donald Trump ont manifesté samedi à Washington, dans un baroud d’honneur plutôt festif, pour afficher leur « amour » au président, qu’ils estiment être la victime d’un « vol » électoral, sans pouvoir en apporter la preuve.

Une marée de drapeaux américains, de casquettes rouges « Make America Great Again » et de pancartes « Halte au vol » recouvrait à la mi-journée la Freedom Plaza, à quelques encablures de la Maison Blanche.

Une scène inhabituelle au cœur de la capitale fédérale américaine, qui a voté le 3 novembre à plus de 90% pour Joe Biden, dont Donald Trump et ses plus fidèles soutiens refusent toujours de reconnaître la victoire, annoncée il y a une semaine.

Dans une ambiance de meeting de campagne, avec musique et vendeurs de rue, la plupart des manifestants ne portaient pas de masque et disaient encore croire à la possibilité d’un second mandat du républicain.

«Le président Trump mérite de voir qui est derrière lui, de sentir l’amour que nous avons pour lui », témoigne Kris Napolitana, une quinquagénaire de la ville voisine de Baltimore.

D’autres, comme Pam Ross, qui a roulé plus de huit heures depuis l’Ohio, dans le nord du pays, sont venus de beaucoup plus loin pour ce rassemblement appelé, dans une certaine confusion, par différents groupes, parmi lesquels la milice d’extrême droite « Proud Boys ».

« Ils (les démocrates) essaient de propulser Joe Biden au pouvoir le plus rapidement possible car ils savent que le vol de l’élection finira par être prouvé », assure-t-elle sous sa casquette rose « Women for Trump ».

Le président américain, qui avait laissé entendre la veille dans un tweet qu’il pourrait venir les saluer, a pu apercevoir certains de ses partisans depuis sa limousine blindée en quittant en matinée la Maison Blanche pour se rendre au golf.

« Des centaines de milliers de personnes montrent leur soutien à (Washington) DC. Ils n’accepteront pas une élection truquée et corrompue! », a-t-il tweeté dans l’après-midi en exagérant à l’évidence l’ampleur de la foule.

Sa porte-parole Kayleigh McEnany est même allée encore plus loin en évoquant au mépris des faits « plus d’un million de personnes ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email