Banque africaine d'import-export : 40 milliards de dollars pour le commerce et l'investissement – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Banque africaine d’import-export : 40 milliards de dollars pour le commerce et l’investissement

Banque africaine d’import-export : 40 milliards de dollars pour le commerce et l’investissement

La vice-présidente de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), Mme Kanayo Awani, a affirmé que cette institution financière a mis en place un plan d’action de 40 milliards de dollars pour développer le commerce et l’investissement en Afrique durant la période 2022-2026.

Ce plan n’est pas le premier du genre puisque l’Afreximbank a déjà effectué des financements à hauteur de 20 milliards de dollars dans le même cadre durant la période 2017-2021, a précisé la président de Mme Awani, en marge de la tournée de promotion de haut niveau en Algérie en prévision de la Foire commerciale intra-africaine (IATF 2023), prévue en novembre prochain en Egypte.

Concernant l’entrée en activité effective de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), elle a estimé que cette démarche « se fera progressivement à travers les initiatives des acteurs économiques africains ».

« Les gouvernements africains tentent de réaliser une avancée sur les aspects organisationnels de la ZLECAF, or les initiatives doivent être prises par les acteurs économiques et les sociétés africaines en vue de traiter commercialement et économiquement avec les Africains et non pas les étrangers », a-t-elle dit. Elle a relevé que la ZLECAF fait face à plusieurs « défis à l’origine du ralentissement de son entrée effective en vigueur, à l’instar de la faiblesse de l’intégration financière continentale, du manque d’infrastructures de transport ainsi que de l’absence d’informations et de statistiques économiques », ajoutant qu’« il est grand temps de sensibiliser les acteurs économiques africains à la nécessité d’augmenter les échanges interafricains ».

Afreximbank a lancé plusieurs plateformes et applications visant à collecter l’information économique au niveau africain, qui est à même de faciliter la communication entre les opérateurs africains et entre les pays du continent, a souligné.

Quant à l’initiative de l’Algérie pour réaliser des projets de développement en Afrique à travers l’Agence algérienne de coopération internationale pour la solidarité et le développement, à laquelle l’Etat algérien a affecté une enveloppe financière d’un milliard de dollars, Mme Awani a affirmé la disponibilité de l’Afreximbank à contribuer à augmenter les échanges et les investissements de l’Algérie en Afrique, relevant que la route transsaharienne reliant l’Algérie et la Nigéria facilitera et encouragera les échanges entre pays africains. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email