-- -- -- / -- -- --
Nationale

Baisse remarquable du nombre d’exposants au Salon international de l’équipement hospitalier et médical

Baisse remarquable du nombre d’exposants au Salon international de l’équipement hospitalier et médical

Le Salon international de l’équipement hospitalier et médical (SIEHEM), qui a ouvert ses portes hier à Alger, est marqué par une baisse du nombre d’exposants. Une situation que le commissaire du Salon, Islam Meghouch, explique par « la réalité économique que traverse le pays ».

Selon ses propos, « l’ensemble des sociétés activant dans ce domaine alimentent les établissements hospitaliers de l’Etat. Mais il se trouve que l’Etat a diminué sa demande », ce qui se répercute négativement sur ce marché. Il n’a pas omis toutefois de signaler que cette 10ème édition innove en organisant les 1ère rencontres des industriels pour l’équipement médical, avec la participation de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex). Ces rencontres auront pour objectif de faire un état des lieux des producteurs nationaux en capacité d’exporter, d’assister et d’informer sur les mécanismes d’aide à l’exportation. Elles auront aussi comme objectif de préparer des missions de prospection à destination des marchés africains. Outre ces rencontres, ce rendez-vous qui regroupe les industriels en équipement médical projette d’introduire les forums spécialisés permanents (FSP), à l’instar du forum des technologies de laboratoires, un domaine qui figure parmi les trois premières filières de dépenses de l’Algérie dans l’équipement médical. Une situation qui justifie une grande présence dans ce Salon des technologies de laboratoires, nous fait savoir le commissaire de ce Salon. Ces forums spécialisés regrouperont les représentants des sociétés savantes, des spécialistes en leur qualité d’utilisateurs, les principaux fournisseurs d’équipements et d’expertises médicales ainsi que des représentants du Centre national de pharmacovigilance et matériovigilance (CNPM). « Ces forums spécialisés permettront une véritable veille technologique et un dialogue direct entre fournisseurs et praticiens », explique Islam Meghouch, une manière de faire un constat général de la situation de ces équipements. Des recommandations et des orientations sanctionneront ces travaux et permettront une meilleure compréhension et une prise en charge optimale des besoins par spécialité ciblée. Pour ce qui est de la présence d’opérateurs internationaux, à l’exemple de la Chine et de l’Espagne, l’objectif principal est d’apporter une contribution à la densification de l’offre nationale, soulignent les organisateurs. Pour ce qui est des exposants algériens, Lyes Ouchene, représentant d’une unité de production installée dans la wilaya de Tizi-Ouzou, spécialisée, entre autres, dans la fabrication de tables d’osculations, de tables ophtalmologiques, dit avoir une part considérable dans le marché national et ambitionne d’aller conquérir le marché international, principalement africain. Sans toutefois manquer de signaler des obstacles qui l’empêchent de le faire, il a précisé qu’il a un problème de certification entravant l’exportation. Diagopharm, spécialisée dans la production de réactifs et d’équipements et de consommables de laboratoire, a pris part à

ce rendez-vous pour la première fois. « C’est une opportunité pour l’entreprise d’assurer une visibilité sur ce que nous réalisons », estime la représentante de cette firme. Elle se dit fière d’être le premier producteur de réactifs de biochimie et hématologie en Algérie. « Nous espérons participer à la réduction de la facture d’importation du pays en la matière », a-t-elle poursuivi. Ce Salon qui regroupe près de 50 exposants et s’étalera sur quatre jours aura à abriter plusieurs conférences, ateliers et tables rondes, qui seront animés par des experts nationaux et internationaux, traitant plusieurs thématiques.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email