-- -- -- / -- -- --
Nationale

Baisse des prix du pétrole : Aucune incidence sur les médicaments

Baisse des prix du pétrole  : Aucune incidence sur les médicaments

La chute des prix du pétrole n’aura aucune incidence sur l’approvisionnement en médicaments, a fait savoir hier le directeur de la pharmacie et des équipements au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Dr Hamou Hafedh, sur les ondes de Chaîne III de la radio nationale. Selon lui, le budget alloué pour l’approvisionnement en médicaments pour l’année 2015 avoisine les 100 milliards de dinars alors qu’en 2014 il était de 85 milliards.

« On constate une augmentation par rapport au budget alloué pour l’approvisionnement en médicaments en 2015, et ceci est également valable pour le budget global des établissements de santé » a-t-il précisé. M. Hafedh a souligné que la production locale est en progression afin de faire fléchir la facture d’importation du médicament.

Elle a été multipliée par trois ces cinq dernières années pour un équivalent d’un milliard d’euros actuellement. Il a également relevé que la mesure imposant aux importateurs la production a permis de faire passer des molécules importées à la production et de faire chuter le conditionnement des médicaments ces 5 dernières années.

Le directeur de la pharmacie a noté l’existence de « 48 importateurs qui sont aussi producteurs, de 75 unités de fabrication opérationnelles et de 101 projets d’investissements enregistrés ces quatre dernières années », ajoutant toutefois qu’il y a des améliorations à faire pour combiner toutes ces actions et fructifier ces investissements afin d’arriver à un taux appréciable de substitution à l’importation. En 2014, Les importations en produits pharmaceutiques se sont établies à 2,27 milliards de dollars durant les 11 premiers mois de l’année, contre 1,98 milliard de dollars à la même période de 2013, en hausse de 14,64%, selon le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (CNIS).

La hausse de la facture des importations s’explique, essentiellement, par une augmentation de 14,45% pour les médicaments à usage humain, de 20,77% pour les produits parapharmaceutiques et de 14,76% pour les médicaments destinés à la médecine vétérinaire. De janvier à fin novembre 2014, les importations des médicaments à usage humain ont atteint 2,18 milliards de dollars, contre 1,91 milliard de dollars durant la même période de 2013, précisent les Douanes.

La facture des médicaments à usage humain est demeurée la plus importante puisqu’elle a représenté 96% des importations de l’ensemble des produits pharmaceutiques. Mais les quantités importées de cette catégorie de médicaments ont diminué en passant à 27 362 tonnes contre 27 828 tonnes durant les 11 premiers mois de 2013, soit une baisse de 1,67%. Pour ce qui est de la production locale, on estime à 70 le nombre d’unités de production opérationnelles, tandis que 117 projets sont en cours de réalisation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email