-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bac, l’épreuve d’histoire-géographie jugée abordable

Bac, l’épreuve d’histoire-géographie jugée abordable

Les épreuves du baccalauréat se sont poursuivies,  ce mercredi, pour la quatrième journée consécutive avec une matière jugée abordable par les candidats.
L’accès à internet a été dès le début des épreuves totalement perturbé, dans le but de parer à toute tentative de fraude.

De ce fait, les réseaux sociaux ont été de nouveau inaccessibles. Ce blocage avant le début des épreuves a aidé les candidats à mieux se concentrer. Hier, au quatrième jour des épreuves du baccalauréat, les candidats de toutes les filières ont affronté l’épreuve d’histoire-géo. Les sujets étaient à la portée de tous et les questions faisaient partie des cours enseignés durant le premier et le deuxième semestres.

Lors d’une tournée au niveau de quelques centres d’examen, nombre de candidats rencontrés ont jugé le sujet d’histoire-géographie abordable. « Le sujet d’histoire-géographie était facile et renvoie au programme dispensé durant le premier et deuxième trimestres », lance Aymen qui affichait une mine détendue et semblait soulagé. Ce candidat en maths-technique pense déjà au dernier jour des épreuves , à  savoir la physique et la philosophie. Le sentiment de satisfaction a été aussi exprimé par les candidats de la filière sciences expérimentales. Ils on passé eux aussi l’épreuve de l’histoire -géographie. comme leurs camarades de Maths-technique. « L’épreuve d’histoire-géo était comme une bouffée d’oxygène pour nous avant d’affronter une autre matière principale, celle de la physique », a indiqué Kenza, soulignant que l’examen était à  la portée  des élèves, qui ont pris les choses au sérieux et qui ont bien révisé leurs leçons. Les candidats des filières littéraires, qui ont passé leur dernière épreuve, qui est  l’histoire-géographie, ont tenu à exprimer leur entière satisfaction.

L’après-midi de la même journée a été consacré à l’épreuve de la langue amazighe pour les élèves concernés par cette matière. En effet, un climat de soulagement a régné hier aux alentours des centres d’examen. A noter que les dernières épreuves sont prévues pour aujourd’hui. Il faut dire, que contrairement aux années  précédentes, entachée par les fuites de sujets, les épreuves se sont déroulées, cette année, dans de « bonnes conditions » de l’avis des concernés par l’examen du Bac. Toutefois, des cas de fraude ont été signalés dans quelques centres d’examen. Ces cas de fraude ont été signalés dans les wilayas de Djelfa, Laghouat, Tebessa, Tiaret, Relizane  et les mis en cause sont exclus des centres d’examens et déférés en comparution immédiate, puis condamnés à des peines allant de 10 mois à 2 ans de prison ferme, assorties des amendes oscillant entre 10.000 et 50.000 dinars.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email