-- -- -- / -- -- --
Nationale

BAC à Tizi-Ouzou : Feux d’artifice et klaxons pour fêter les «bons résultats»

BAC à Tizi-Ouzou : Feux d’artifice et klaxons pour fêter les «bons résultats»

La capitale du Djurdjura a vécu la nuit de jeudi à vendredi derniers au rythme d’un vacarme assourdissant. Et pour cause ! Le classement en première position de la wilaya de Tizi Ouzou aux résultats du baccalauréat, session juin 2015, avec un taux de réussite de 80,6%.

En effet, klaxons interminables à vous crever les tympans provoqués par une caravane de voitures faisant des tours incessants dans la ville, des feux d’artifice sans interruption qui, en sus des feux multicolores et puissamment brillants qui vous aveuglent, provoquent des détonations semblables à celles que provoquent des armes de guerre, un disc jockey diffusant une musique à un degré de décibels dépassant l’entendement, des jeunes gens poussant leurs cris de joie, et tant d’autres faits et comportements voulus comme « l’expression de liesse » mais inconnus dans nos mœurs constituent le décor.

La ville des Genêts est devenue au cours de ces dernières années exagérément bruyante durant les soirées de ramadhan. Autrement dit, ce « bon » résultat du baccalauréat n’est qu’un prétexte pour faire encore plus de bruit.

La question qui se pose avec acuité est de savoir si les pouvoirs publics ont pris en considération le cas des personnes jugées physiquement vulnérables, restées cloîtrées chez elles car les petites aventures vespérales ne font pas partie de leurs mœurs ? Les soirées ramadhanesques en plein air sont excellentes. Fêter un événement heureux relève de la noblesse. Toutefois, cette excellence et cette noblesse restent fondamentalement tributaires du respect de la quiétude des autres.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email