-- -- -- / -- -- --
Culture

Aziz Sahmaoui chez les Algérois

Aziz Sahmaoui chez les Algérois

Invité pour la célébration de la musique, Aziz Sahmaoui s’est produit sur la scène de la Grande Poste à Alger, en début de soirée de ce mercredi 17 juin, avec les groupes algériens Nesma Flamenco et Freeklane.

Initié par l’Institut culturel français d’Alger en partenariat avec l’Assemblée populaire communale d’Alger-Centre, pour célébrer, avant l’heure, soit à la veille du début du mois du jeûne, la fête internationale de la musique fixée pour le 21 juin de chaque année, le gala a réuni, sur l’esplanade de la Grande Poste à Alger, le chanteur marocain Aziz Sahmaoui et son University of Gnawa et les groupes d’Alger Nesma Flamenco et Freeklane.

Dans une ambiance faite de musique gnawi, de flamenco et de chaâbi, le public a d’abord apprécié en première partie les groupes algériens. La fête et la joie sont alors au rendez-vous pour les quelques centaines de spectateurs.

Ils ont commencé à se rassembler en début de soirée, avant d’écouter des classiques entraînants de flamenco et de musique algérienne revisitée. Le chanteur Chemseddine du groupe Freeklane prend le relais et maintient cette bonne ambiance, exposant son style relevant de diverses inspirations allant du raï au châabi en passant par le gnawi et des rythmes africains et occidentaux.

Un programme auquel le public s’est déjà habitué puisque chantant El Madani, Bent Esoltane, El Ghorba et Amine amine avec ce groupe qui réussit, chaque fois, à captiver son auditoire. Depuis 2008, année de sa fondation, Freeklane jouit d’un franc succès auprès du public dans toutes les régions d’Algérie.

Un groupe aux influences multiples qui a sorti son premier album Lalla Mira en 2013. Puis, le très attendu Aziz Sahmaoui monte sur scène, tard dans cette soirée. Il présentera comme d’habitude un répertoire marqué par la diversité, fait de musique populaire marocaine, de gnawi, de châabi, de rock et d’arrangements jazzy et africains.

Ce n’est pas la première fois que ce chanteur anime une scène en Algérie. Il reprendra les plus grands succès de son album University Of Gnawa sorti en 2011, qui explore une poésie écrite dans un langage populaire à travers la profondeur de la musique gnawa, l’énergie du rock et la subtilité du jazz, en plus de quelques titres de son dernier opus Mazal que le mélomane connait déjà.

Il chantera alors Maktoub, Kahina, Black Market, Alf Hila ou encore Lawah lawah. Autant de succès que le public a eu l’occasion d’apprécier et de chanter avec ce véritable showman qui passe avec aisance du mandole au goumbri aouicha (petit goumbri), accompagné de musiciens talentueux comme le Sénégalais Hervé Sambà la guitare, Alioune Wade à la basse et Cheikh Diallo à la kora et aux claviers. D’autres soirées sont prévues sur la même place, selon les organisateurs, durant ce mois de ramadhan. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email