-- -- -- / -- -- --
Nationale

Autoroute Est-Ouest, le cimetière des usagers

Autoroute Est-Ouest, le cimetière des usagers

aAu-delà de sa vocation, de son chef-d’œuvre et de sa grande contribution à l’émergence de l’économie nationale, l’autoroute Est-Ouest, cette longue voie rapide est, également, un cimetière pour les conducteurs. Constat inquiétant de la Gendarmerie nationale.

En sept mois, les escadrons routiers (ESR) de la Gendarmerie nationale ont recensé 12 352 accidents de la circulation dans lesquels 2 216 personnes ont trouvé la mort, tandis que 21 914 autres ont été blessées.
Il s’agit là des chiffres notifiés par la Gendarmerie, sans compter ceux de la DGSN, ce qui rend systématiquement le bilan plus lourd.

Selon le Commandement de la Gendarmerie nationale, l’autoroute Est-Ouest demeure la voie ayant recensé le plus grand nombre d’accidents de la circulation et de décès durant les sept premiers mois de l’année en cours. Chaque jour cette voie rapide est empruntée par des millions de voitures. 

L’autoroute Est-Ouest est devenue le cimetière pour ses usagers. En chiffres, plus de 80% des accidents routiers sont dénombrés sur cette voie rapide, causant la mort de plus de 1 500 personnes en sept mois (du 1er janvier au 31 juillet). Selon la Gendarmerie nationale, l’excès de vitesse et les dépassements dangereux sont les deux principales causes qui ont conduit à la mort de centaines de personnes sur cette autoroute.

La Gendarmerie a noté que 4 659 accidents de la route sont provoqués par les conducteurs, alors que 1 672 accidents dangereux et 808 autres reposent sur le non-respect de la distance sécuritaire.
Les routes nationales, wilayales et communales viennent en deuxième position avec un degré moins important en matière d’accidents de la circulation.

Ces routes ont causé plusieurs morts mais pas autant que sur l’autoroute Est-ouest qui reste le carrefour le plus mortel. Ainsi, sur les routes wilayales et communales, près de 1 000 morts ont été dénombrés durant les sept mois écoulés.

Ici, les causes qui sont fréquemment signalées par les unités de la Gendarmerie nationale reposent, également, sur les dépassements dangereux et l’excès de vitesse.

Toutefois, en plus des deux origines citées, on trouve souvent l’implication des piétons. Ces derniers sont à l’origine de 735 accidents routiers durant la même période.

En traversant les routes sans regarder autour de soi, plusieurs piétons ont été fauchés par des conducteurs. Il est important de souligner que l’ignorance des passants par rapport aux passages des voitures a causé plus de 300 morts en sept mois.

Sur ce plan, il est impératif de signaler que l’ignorance des passants vient à la cinquième place des facteurs qui mènent aux accidents de la circulation. Ce mauvais comportement des piétons devient inquiétant du fait du nombre de décès qui est en hausse.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email