-- -- -- / -- -- --
Nationale

Autoroute Est-Ouest :L’application du système de péage pas dans l’immédiat

Autoroute Est-Ouest :L’application du système de péage pas dans l’immédiat

Le système de péage sur l’autoroute Est-Ouest ne sera pas lancé dans l’immédiat et les travaux des points et stations dédiés à cette opération se poursuivent encore. C’est ce qu’affirme le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, lors d’une séance de questions orales avant-hier à l’APN.

Il précise à ce propos que le tarif afférent au péage n’a pas encore été défini. « L’opération ne sera pas lancée dans l’immédiat, nous devons attendre la réception du projet de réalisation des stations et points de péage pour pouvoir ensuite fixer et annoncer le tarif », dit-il.

Il a signalé que le taux d’avancement des travaux de réalisation des stations et points de péage, répartis en trois parties (est, centre et ouest), était de 72%. M. Zaalane a rappelé que le péage permettra de générer des recettes qui seront destinées à l’entretien de cet acquis d’une importance capitale sur le plan socio-économique.

« Les recettes seront destinées au financement des travaux d’entretien de l’autoroute Est-ouest », a-t-il encore ajouté. Le ministre avait indiqué récemment que 48 postes de péage étaient en cours de réalisation au niveau des échangeurs et 7 autres le long de l’autoroute Est-Ouest.

Par ailleurs, le premier responsable du secteur a évoqué le projet de la pénétrante reliant le port de Djen-Djen à l’autoroute Est-Ouest via El Alma. Il a Indiqué que l’achèvement des travaux dudit projet, prévu en 2020, permettra de sortir la wilaya de Jijel de l’enclavement qui la condamne à rester à la traîne en matière de développement. Cette déclaration a été faite en réponse à une question de la députée Imene Arada du Rassemblement national démocratique (RND). Selon lui, la réalisation de cette pénétrante d’une longueur de 110 km a rencontré plusieurs difficultés d’ordre géotechnique, compte tenu de la nature du relief de cette région. Il s’est attardé sur ce point, estimant que ce qui entrave la cadence des travaux au niveau des chantiers ce sont les conditions climatiques eu égard à la pluviométrie considérable qu’enregistre cette région. Outre ces obstacles, le ministre cite l’opposition de la population locale dont les biens fonciers ont été touchés par la réalisation de ce projet, recensant de ce fait pas moins de 460 habitations à démolir.

Concernant les dispositions prises par le gouvernement, Zaalane a rappelé la régularisation de créances des entreprises chargées des travaux qu’elles n’ont pas perçues pendant plus de 10 mois. Il a été question aussi d’organiser deux réunions avec les parties concernées en vue d’examiner les problèmes soulevés et la reprise des travaux, entamés en juillet 2013, ce qui a, pour

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email