-- -- -- / -- -- --
Nationale

Autoroute Est-Ouest : La jonction des tunnels de Sidi-Aïch achevée

Autoroute Est-Ouest : La jonction des tunnels de Sidi-Aïch achevée

Bonne nouvelle pour les automobilistes de la wilaya de Béjaïa et ceux des wilayas voisines, traversant la vallée de la Soummam pour rallier Béjaïa ou la wilaya de Jijel.

C’est le bout du tunnel. Autrement dit, « la jonction des tunnels de Sidi-Aïch 3319 ml : 1 691 linaires pour le tube Est et 1 628ml pour le tube Ouest), projet de liaison autouroutière reliant le port de Béjaïa à l’autoroute est Ouest au niveau d’Ahnif (Bouira) a été réalisée, dimanche 28 juin, de manière sûre et de qualité après plus de mille jours et nuits de travail continu, marquant ainsi un avancement significatif de la mise en œuvre du projet réalisé par le groupement algero-chinois CRCC-SAPTA.

L’ouverture de cette section pourrait se faire bientôt si la Pandémie du Coronavirus qui sévit dans le pays et dans la région ne vient pas remettre ne cause les prévisions à ce sujet.

L’inauguration de cette importante section depuis Seddouk jusqu’à Timezrit va atténuer un tant soit peu la souffrance des usagers qui trouvent toutes les peines du monde à traverser les grandes les nombreuses agglomérations de la vallée de la Soummam dont Sidi-Aïch et Takarietz ou des bouchons s’y forment monstrueusement au quotidien. Ceci en attendant le lancement des travaux de la section Amizour-Béjaïa sur 11km dernières étape de ce projet du siècle.

A titre de rappel, les deux tubes de tunnels traversent la zone urbaine avec des conditions géologiques complexes. La section d’entrée du tunnel est située sur un terrain meuble de glissement, avec une profondeur enterrée minimale de 8 mètres et portant 42 maisons résidentielles.

Techniquement, « les roches encaissantes du tunnel sont principalement des roches tendres, telles que des marnes et des schistes expansifs, qui sont de grade IV ou V », explique-t-on au sein de CRCC. « La longueur de la zone fracturée sous influence tectonique représente environ un tiers de la longueur totale du tunnel. Les eaux souterraines développées facilitent le tassement de la voûte, la convergence latérale et la déformation longitudinale pendant le processus de creusement de tunnel », ajoute-t-on de même source.

Cependant, après l’entrée sur site, « CRCC a organisé plusieurs réunions avec des experts techniques Chinois et Algériens, justifiant sérieusement les conditions des roches encaissantes du tunnel, l’impact environnemental, la ventilation, les dispositifs d’éclairage, le système de drainage, le système de support, la surveillance de la sécurité, et les méthodes de construction », souligne-t-on.

Et enfin, « la méthode de construction CRD a été finalement adoptée, qui combinant la section dentelée avec le support avancé des grandes voûtes-parapluie et le solide support des boulons d’ancrage en fibre de verre, avec une longueur de creusement à cycle unique de seulement 62cm ».

Les constructeurs Chinois et Algérien travaillent ensemble pour surmonter les difficultés et s’entraident dans la lutte contre l’épidémie, tient à rappeler la même source. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email