-- -- -- / -- -- --
Nationale

Autoroute Béjaia: Kadi met la pression sur le groupement sino-algérien

Autoroute Béjaia: Kadi met la pression sur le groupement sino-algérien

En visite dans la wilaya de Bejaïa, deuxième du genre depuis son installation, le ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi, a invité les expropriés des terrains sur lesquels devrait traverser l’autoroute et qui l’ont interpellé à Ahnif dans la wilaya de Bouira, de recourir à la justice s’ils estiment que leur biens sont sous-évalués.

« Les expropriés devraient être compréhensifs, laisser les travaux avancer et faire des recours en justice », a-t-il déclaré sur Radio Soummam estimant que « c’est le seul moyen pour eux de se faire indemniser ».

A Seddouk, le ministre a menacé le responsable du groupement sino-algérien, CRCC-Sopta, de « résilier » leurs contrats si le rythme des travaux de la section continue à stagner encore.
Le ministre, qui devait organiser une rencontre avec les différents intervenants dans ce projet, a inauguré les travaux du tunnel de Sidi-Ayade qui s’étale sur 1160 km linéaires.

M. Abelkader Kadi a ordonné au groupement d’entreprises de livrer l’ouvrage avant la fin de l’année 2016 et renforcer les équipes de main-d’œuvre pour atteindre les 1200 travailleurs dans cette partie du projet. Les travaux de ce projet qui s’étale sur 100 km- 86km à Bejaïa et 14 à Bouira-, ont atteint les 40% pour le moment.

Le ministre a estimé que « les travaux de la pénétrante ont bien avancé ».Pour rappel, le projet a été effectivement lancé en décembre 2013 après son inauguration par le Premier ministre le 27 avril 2013, lors d’une visite dans la wilaya, lors de laquelle il avait demandé de réduire le délai de réalisation à 30 mois au lieu de 36 mois.
L’autoroute Béjaïa–Bouira coûtera 101 milliards de dinars, sa livraison est prévue pour juin 2016.

Cependant, le groupement sino-algérien devra faire face à une multitude de difficultés, notamment le manque des terrains susceptibles de recevoir les bases-vie et réceptionner le matériel du groupe, le retard dans la signature de l’ODS notifié le 12 décembre 2013, le manque d’agrégats (9 millions de tonnes nécessaires), le tout-venant d’oued (6 millions de tonnes nécessaires), 36 000 tonnes de ciment, 22 millions de mètres cubes de remblais, 12 millions de mètres cubes de déblais.

En outre, des oppositions ont été exprimées par les propriétaires terriens, villas et maisons, concernés par les démolitions. Quelque 120 maisons sont concernées par les démolitions.

L’État a mobilisé près de 900 millions de dinars pour les indemnisations, 1 480 personnes. Les quatre experts géomètres désignés ont estimé la superficie concernée par le tracé à 4,7 millions de m2, à quelque 20 000 oliviers, 18 000 orangers, 1 400 figuiers, 800 grenadiers, 600 poiriers, etc.

En sus des 100 kilomètres à réaliser, plus de 30 kilomètres sont prévus aussi. Ceux-ci concernent, des routes secondaires à rétablir, la construction de cinq échangeurs, des rampes, etc. Il y a quelque 60 ouvrages d’arts, trois viaducs, un tunnel de 1 160 mètres linéaires au niveau de Sidi-Ayad (Sidi-Aïch), trois aires de services (Timezrit, Amalou et Boudjellil) », etc.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email