-- -- -- / -- -- --
Nationale

Aussitôt intronisé, Ouyahia appelle à une coalition présidentielle

Aussitôt intronisé, Ouyahia appelle à une coalition présidentielle

Le Conseil national du Rassemblement national démocratique (RND) réuni hier à Zéralda en session extraordinaire a entériné le retour d’Ahmed Ouyahia à la tête du RND. Les membres du Conseil national, les parlementaires et autres élus avaient déjà signé une motion de soutien de quelque 300 membres pour le retour d’Ahmed Ouyahia, comme prélude à son intronisation.

Le retour de Ouyahia à la tête du RND intervient quelques jours après la démission de son SG, Abdelkader Bensalah. Revenant, sur son retour à la tête du parti à la demande de la majorité des membres du Conseil national, Ouyahia a relevé que c’était « une très lourde responsabilité » pour laquelle il aura besoin de leur soutien, ainsi que de celui des parlementaires, des élus locaux et des militants du RND. 

Le Conseil national du RND avait plébiscité à l’unanimité, Ouyahia au poste de SG par intérim à l’ouverture des travaux après la lecture d’une motion de soutien de quelque 300 membres dirigeants du parti appelant à son retour à la tête du parti.

Ouyahia a procédé, par la suite, à la désignation des membres du bureau de la session du Conseil national, avant de lire la liste des noms des membres du secrétariat national, composé de 20 cadres, qui vont l’accompagner dans l’accomplissement de ses missions au sein du parti, dont ses anciens proches collaborateurs, Abdessalem Bouchouareb, Chiheb Essedik et Khaldi Boumediene.

Les travaux de la session, qui se poursuivent à huis clos, seront clôturés aujourd’hui, et une conférence de presse sera animée par le SG par intérim. Aussitôt intronisé, Ahmed Ouyahia a appelé trois partis politiques, dans un premier temps, à former un pôle politique avec son parti afin de conforter le soutien au président de la République.

Cet appel est destiné « à ce stade, à nos amis du FLN, que nous félicitons pour le succès de leur 10e congrès et à nos amis au sein de TAJ et du MPA » a déclaré Ouyahia « Notre rassemblement appelle les partis avec lesquels il partage des choix majeurs, à travailler ensemble au sein d’un pôle destiné à conforter collectivement notre soutien au président de la République et à renforcer la voix de la majorité », a-t-il souligné.

Ouyahia a expliqué que le RND, qui participera « activement » au débat politique « dans le respect de tous les autres acteurs » et par souci d’avancées « qualitatives » du pluralisme politique, demeure « disponible pour toute concertation entre partis autour de l’amélioration de la gouvernance du pays ». Il a néanmoins fait savoir que le parti « s’opposera à toute tentative de substituer la volonté de réunions politiques au choix souverain du peuple par la voie des urnes ».

Il a réaffirmé que le RND « demeure pleinement engagé aux côtés du moudjahid Abdelaziz Bouteflik », qu’il a assuré d’un soutien indéfectible dans tous les domaines et en toutes circonstances », à commencer par la mise en œuvre de son programme. Il a également relevé que le parti « reste interpellé pour la poursuite du processus de redressement national » conformément aux décisions politiques de son congrès, et reste « au service des intérêts majeurs » du pays « loin de toute approche idéologique ou politicienne ».

« Nous continuerons aussi à soutenir le gouvernement au sein duquel notre parti compte des représentants, et notre Rassemblement assumera clairement son statut de partie prenante à la majorité parlementaire », a-t-il ajouté.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email